7 choses fausses sur l’éjaculation féminine

© Adobe Stock

Entre tabou et fascination, l’éjaculation féminine reste un phénomène empreint d’idées reçues. Toutes les femmes peuvent-elle devenir des "femmes fontaine" ? Que contient ce liquide, et d’où vient-il ? L’éjaculation s’accompagne-t-elle toujours d’un orgasme ? E-santé fait le point, avec les explications de Tiphaine Besnard-Santini, sexologue et docteur en sociologie.

PUB

Idée-reçue n°1 : la "femme fontaine" est un mythe

Ejaculation féminine, expulsion féminine ou "femme fontaine", ces trois expressions désignent un même processus : "une expulsion liquidienne urogénitale involontaire", décrit la sexologue Caroline Meauxsoone-Lesaffre dans un article qu’elle publie en 2013*.

Si l’observation de l’éjaculation féminine est rapportée depuis l’Antiquité, son appellation continue de faire débat aujourd’hui : "l’expression 'femme fontaine' est une appellation que j’emploie peu car elle a longtemps été associée à quelque chose de négatif, de dégoûtant, caractérisant une femme qui ne sait pas se retenir, qui urine… ou à quelque chose de spectaculaire, comme en pornographie où de fausses éjaculations féminines peuvent être mises en scène", nous explique Tiphaine Besnard-Santini, sexologue et docteur en sociologie.

PUB
PUB

Côté sciences, les recherches menées sur l’éjaculation féminine sont assez récentes : "elles n’existent que depuis 20 ou 30 ans, c’est pourquoi le sujet de l’éjaculation féminine est encore à l’origine de vifs débats entre sexologues, urologues et gynécologues" déplore Tiphaine Besnard-Santini.

Idée-reçue n°2 : Seules peu de femmes peuvent éjaculer

Quel est le pourcentage des femmes capables d’expérimenter une éjaculation féminine ? "Ce chiffre fait encore aujourd’hui débat", constate Tiphaine Besnard-Santini.

D’un côté, "plusieurs spécialistes comme Deborah Sundhal (experte américaine en sexualité féminine, ndlr) affirment que 100% des femmes possèdent cette faculté" rapporte la sexologue. Selon d’autres spécialistes, cela concerne seulement un pourcentage restreint de femmes : 6, 10 ou 40% de femmes selon les études. Mais "ces données sont peu fiables car il s’agit d’un sujet tabou où la gêne et la pudeur censurent parfois les réponses" commentent plusieurs gynécologues et urologues dans l’étude Que sait-on des femmes fontaines et de l’éjaculation féminine en 2015 ?**

Ainsi le nombre exact de femmes pouvant ou ayant déjà connu une éjaculation n’est pas arrêté. "Il n’existe pas de preuve établie car ce sujet de recherche reste tabou, empreint de préjugés et de stéréotypes" note Tiphaine Besnard-Santini. Mais "potentiellement, toute femme a la capacité physique d’éjaculer" affirme l’ancienne actrice et réalisatrice Ovidie, dans son livre Osez…découvrir le point G (Editions La Musardine, 2014).

*L’émission fontaine ou l’éjaculation féminine, Caroline Meauxsoone-Lesaffre, Annales Médico-Psychologiques 171 (2013) 110-114.
**Que sait-on des femmes fontaines et de l’éjaculation féminine en 2015 ? Salama et al., Gynécologie Obstétrique & Fertilité (2015).

Publié par Laurène Levy, journaliste santé et validé par Tiphaine Besnard-Santini, Sexologue et docteur en sociologie le Lundi 03 Septembre 2018 : 18h02
Source : Merci à Tiphaine Besnard-Santini, sexologue et docteur en sociologie. Son site internet : http://tiphaine-besnard-santini.fr
Que sait-on des femmes fontaines et de l’éjaculation féminine en 2015 ? Salama et al., Gynécologie Obstétrique & Fertilité (2015)
L’émission fontaine ou l’éjaculation féminine, Caroline Meauxsoone-Lesaffre, Annales Médico-Psychologiques 171 (2013) 110-114
Plaisir féminin, Dr marie-Claude Benattar, Editions Josette Lyon 2008
Le Traité des orgasme, Dr Gérard Leleu, Leduc.s éditions, 2007
Osez…découvrir le point G, Ovidie. Editions La Musardine, 2014
Site internet de l’experte en sexologie féminine Deborah Sundahl