Femmes fontaines : 5 infos insolites sur l'éjaculation féminine

© Adobe Stock

C’est peut-être à cause de sa rareté que l’éjaculation féminine fait l’objet d’autant de fantasmes auprès de la gent masculine. La femme fontaine fait, en effet, partie des plus grands mythes qui entourent la sexualité. Mais que savez-vous sur ce phénomène ?

PUB

Ejaculation féminine : la nature du liquide

La substance aqueuse et translucide que la femme fontaine éjacule n’est pas constituée de sécrétions vaginales produites en excès, mais plutôt d’un mélange de liquide para-urétral et d’urine ultra diluée.

Ejaculation féminine : une source de fantasmes

De nombreux hommes placent l’éjaculation féminine au rang de Saint-Graal et la jugent comme étant la récompense de leurs performances sexuelles et de leur capacité à donner du plaisir à leur partenaire.

PUB
PUB

Ejaculation féminine : un fluide urétral

Ce sont les glandes de Skene, ou glandes para-urétrales, situées de part et d’autre du méat urinaire, qui sécrètent un liquide transparent au moment de l’orgasme. Chez la femme fontaine, le fluide est produit en grande quantité.

Ejaculation féminine : la jouissance ultime

L’éjaculation chez la femme est effectivement le signe d’un plaisir intense. Toutefois, il est possible d’atteindre l’orgasme absolu sans pour autant sécréter une grande quantité de liquide. Le volume de l’éjaculat n’est pas proportionnel à l’intensité de la jouissance.

Ejaculation féminine : un phénomène rare

Le phénomène de l’éjaculation féminine reste rare. Certaines femmes ne connaîtront d’ailleurs qu’un seul épisode de ce type au cours de leur vie sexuelle sans que l’on sache véritablement pourquoi.

Publié le 31 Août 2018
Auteur(s) : La Rédaction E-Santé
La rédaction vous recommande sur Amazon :