Masturbation, les différences hommes / femmes

La masturbation n'est plus un sujet tabou, en tout cas, plus autant qu'elle ne l'a été. Et, depuis que l'on en parle, on note des différences significatives entre les hommes et les femmes à ce niveau. Quelles sont-elles et à quoi sont-elles dues ?
© Istock
Sommaire

La pratique de la masturbation

La première des grandes études sur la sexualité est due à Alfred Kinsey, auteur du fameux rapport Kinsey aux États-Unis (1948). Il constate à l'époque, qu'à l'âge de 18 ans, 92,8% des hommes se sont déjà masturbés pour environ 38% des femmes.

Chez l'homme, la pratique de la masturbation semble déjà saturée à 18 ans, âge après lequel elle n'augmente plus. Chez les femmes, c'est différent : après 18 ans, le pourcentage de femmes connaissant la masturbation augmente au fil des années, et cela jusqu'à 35 ans pour arriver aux alentours de 63%. Étonnamment, la grande enquête sur le comportement sexuel des Français, bien que plus récente, aboutit à des chiffres plus bas : 16% des hommes de 25 à 45 ans expriment ne jamais s'être masturbés pour 45% des femmes.

La fréquence de la masturbation

La fréquence de la masturbation est elle aussi différente entre les deux sexes, et cela commence très jeune. Chez les garçons entre 15 et 18 ans, 35% affirment s'être masturbés dans la semaine précédente pour 10% des filles (1).

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :