La planche à découper, un véritable repaire à microbes

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 28 Avril 2008 : 02h00
Il existe un véritable repaire à microbes que l'on néglige souvent. Et pour cause, car ils y sont indélogeables au quotidien. C'est la planche à découper ! Seules quelques mesures radicales permettent de les éliminer.

Planche à découper : une colonie de germes dans chaque rayure

Sur une planche à découper, les microbes font la fête jour et nuit sur votre plan de travail, dans votre évier et même une fois rangée dans un placard. Pourquoi ? Parce qu'à force de découper, les rayures se multiplient, formant d'innombrables anfractuosités, lesquelles représentent autant de niches que colonisent les bactéries et autres germes. C'est bien simple, si l'on comptabilisait la surface occupée par les rayures, la surface réelle d'une planche à découper serait multipliée par 3 ou 4 !Et une fois ainsi logés, les germes prolifèrent à leur aise et sont quasiment indélogeables. Cachés au fond des anfractuosités, ils résistent au passage de l'éponge. Microscopiques, les gouttes d'eau n'arrivent même pas à les atteindre passés sous un filet d'eau ou immergés dans un évier. Pour finir, ils sécrètent un liquide qui les protège et qui résiste au produit vaisselle.

Planche en bois ou en plastique ?

Certes, la planche en bois est le meilleur repère pour les microbes. Mais si les planches en plastique résistent davantage aux rayures (moins nombreuses et moins profondes), tout est une question de temps. On peut donc conseiller d'éviter les planches en bois au profit de celles qui sont en plastique et de remplacer très souvent ces dernières.

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 28 Avril 2008 : 02h00
Source : " 100 réflexes bonne hygiène ", Anne Dufour, Editions Leduc.
A lire aussi
Des plantes anti-pollution !Publié le 23/02/2009 - 00h00

Faciles à entretenir et économiques, les plantes anti-pollution ajoutent à leur effet décoratif, celui d'épurer efficacement l'air de nos maisons. Mais, attention, toute plante n'est pas une petite usine exterminant les COV (composés organiques volatiles). Alors, lesquelles choisir ?

Plus d'articles