Surpoids de l'enfant : 4 règles pour maigrir et se sentir mieux

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Samedi 17 Juillet 2010 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 17 Septembre 2015 : 12h15
Le Dr Vincent Boggio du CHU de Dijon a élaboré une méthode à l'intention des parents et de leur enfant en surpoids. Très originale, elle a la particularité d'être très stricte sous certains aspects (aucune exception n'est tolérée) et très souple sous d'autres (aucun aliment n'est interdit).

Un enfant en surpoids est rarement bien dans sa peau. Cette méthode du Dr Vincent Boggio, dénommée " papillote ", devrait lui permettre d'acquérir sur le long terme des principes de comportements simples et efficaces pour perdre du poids progressivement, ne pas en reprendre et se sentir bien dans sa peau. À noter que cette méthode a été testée par 27 ans de pratique a-t-il confié.

Quelles sont les 4 règles de la méthode " Papillote " ?

1) Ne pas se resservir.

2) Manger uniquement pendant les repas.

3) Marcher 30 minutes par jour.

4) Ne jamais être seul(e) à la maison.

Ces 4 règles sont simples et doivent être respectées à la lettre. Aucun écart n'est autorisé. Il ne faut pas " essayer de ", " limiter " ou " éviter ", mais suivre rigoureusement l'ensemble de ces 4 consignes, et systématiquement tous les jours ! L'enfant doit certes être aidé par ses parents, mais doit aussi bien comprendre les règles et l'impossibilité d'y déroger. En contrepartie, aucun aliment n'est interdit, ni inversement imposé.

Petites explications complémentaires

Marcher est l'activité la plus naturelle de l'enfant. Il doit donc cumuler un minimum de 30 minutes de marche par jour. En parallèle, il peut regarder la télé ou faire des jeux sur l'ordinateur, à discrétion de ses parents, évidemment.

Le repas est un moment pendant lequel l'enfant est assis, à une table, avec des couverts et avec quelqu'un d'autre à côté de lui.

Tout aliment, quel qu'il soit (même une barre chocolatée), qui a été désiré en grignotage (et qui n'a donc pas été consommé puisque le grignotage n'est pas autorisé), doit être proposé au dessert du repas suivant.

Le goûter ne comporte qu'un seul aliment, qui peut être une viennoiserie, un sachet individuel de chips, un yaourt, une boisson sucrée...

Toute boisson sucrée doit être considérée comme un aliment solide.

Les parents ne doivent plus prendre d'apéritif entre amis ou en famille. Ce moment de l'apéritif est un véritable piège pour l'enfant. Et même s'il n'y a que des radis, ce grignotage juste avant le repas modifie son appétit. Les parents doivent rendre ce service à leur enfant.

L'autre contrainte pour les parents est souvent de faire en sorte qu'il ne soit plus seul à la maison.

En conclusion, parents et enfants sont impliqués et c'est ensemble qu'ils gagneront une perte de poids et qu'ils savoureront un nouveau bien-être.

À lire

" La méthode papillote. Pour les enfants qui ont des kilos en trop ", Vincent Boggio, éditions Odile Jacob.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Samedi 17 Juillet 2010 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 17 Septembre 2015 : 12h15
Source : " La méthode papillote. Pour les enfants qui ont des kilos en trop ", Vincent Boggio, éditions Odile Jacob.
A lire aussi
L'obésité de l'enfant gagne du terrainPublié le 13/08/2001 - 00h00

L'obésité est un fléau qui n'épargne pas les enfants, de plus en plus nombreux dans les pays occidentaux à souffrir de ce problème. L'obésité expose l'enfant à des complications touchant les articulations, la peau et aussi le métabolisme des graisses et des sucres. A long terme, le risque...

Obèse " à l'insu de mon plein gré "Publié le 07/10/2002 - 00h00

Les Américains se rebellent contre l'obésité, Mac Donald est attaqué en justice. Parallèlement, les Français continuent à s'américaniser et l'obésité gagne du terrain chez nous aussi. La cuisine familiale recule pour faire place aux plats cuisinés, souvent bien trop caloriques. Comment se...

Plus d'articles