Vitamine E : la vitamine beauté

Toutes les vitamines sont nécessaires à notre bonne santé, mais la vitamine E se distingue par ses qualités antioxydantes, précieuses pour la peau. Où trouver de la vitamine E, et comment l’utiliser ?

PUB

Vitamine E : des vertus pour la peau... mais pas seulement

Le plus grand atout de la vitamine E, c’est qu’elle est anti-oxydante.

Cela signifie qu’elle protège nos cellules contre l’oxydation qui les abîme, en nous faisant vieillir au passage.

Comment la vitamine E nous aide-t-elle ?

Elle est présente dans toutes les cellules de notre corps, et protège leurs membranes de la destruction liée à leur exposition à l’oxygène.

Par ailleurs, la vitamine E a aussi un effet anti-inflammatoire.

PUB
PUB

Elle a trois grands effets :

  • Lutte contre le vieillissement.
  • Protection contre le cancer.
  • Protection contre les maladies cardiovasculaires.

Pourquoi la vitamine E est-elle une vitamine "beauté" ?

Son effet antioxydant puissant protège les cellules de notre peau contre le vieillissement. Elle aide notre épiderme à rester aussi souple et lisse que possible. C’est donc l’une des vitamines “jeunesse”. Soulignons que la peau n’est pas seule concernée, les ongles et les cheveux bénéficient aussi de l’apport de vitamine E.

Mais il n’y a pas que le vieillissement : la vitamine E protège aussi contre les agressions extérieures. Ainsi, une étude (1) a prouvé qu’elle protégeait la peau contre des irritants qui y étaient appliqués. C’est bon à savoir, vu le lavage de mains fréquent que nous nous imposons en hiver pour éviter les épidémies !

Enfin, il semble que des apports suffisants en vitamine E protègent contre l’acné. Selon une étude récente, les personnes qui ont beaucoup d’acné ont tendance à avoir des taux sanguins de vitamine E plus faibles que ceux des “sans-boutons”.

Publié le 10 Février 2014 | Mis à jour le 18 Décembre 2014
Auteur(s) : Marion Garteiser, journaliste santé
Source : (1) Ozuguz, P.
Voir + de sources
et al., Cutan Ocul Toxicol. 2013 Jul 5. (2) Schempp, CM et al., Contact Dermatitis. 2012 Oct;67(4):234-7. doi: 10.1111/j.1600-0536.2012.02114.x. Epub 2012 May 25.
La rédaction vous recommande sur Amazon :