Abricots : trop manger leurs amandes peut entraîner des intoxications au cyanure

© Istock

Les amandes d'abricot, consommées en grande quantité, présentent des risques pour la santé. Plusieurs cas d'intoxication au cyanure ont été rapportés par l'Agence nationale de sécurité sanitaire. 

PUB

Un prétendu remède qui peut s'avérer mortel. Les amandes d'abricot, vantées pour leurs propriétés "anti-cancer", seraient à l'origine d'intoxications au cyanure. L'alerte est lancée par l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) le 28 juillet 2018.

L'amande est la graine qui se trouve à l'intérieur du noyau d'abricot. Elle contient de l'amygdaline, une substance qui se transforme en cyanure une fois dans l'estomac. Ce poison s'attaque à deux organes indispensables : le cerveau et le coeur.

Une limite à ne pas dépasser

Les signes d'une intoxication aïgue au cyanure sont "des convulsions, des troubles respiratoires, une diminution de la fréquence cardiaque, une perte de connaissance, voire un coma" détaille l'Anses. Une dose de cyanure entre 0,5 et 3,5 mg par kilogramme peut s'avérer mortelle.

PUB
PUB

Pour s'en prémunir, l'autorité sanitaire rappelle les quantités d'amandes d'abricot à ne pas dépasser par jour soit une grande amande ou trois petites amandes (370 mg) pour les adultes et la moitié d'une petite amande (60 mg) pour les enfants.

L'amande d'abricot est traditionnellement utilisée pour parfumer les confitures. Depuis quelques années, elle connaît un nouvel usage inquiétant. Cet ingrédient est vendu sur Internet avec la promesse de prévenir, voire de guérir le cancer. Jusqu'à 60 amandes journalières sont recommandées par des vendeurs peu scrupuleux.

154 cas d'intoxications en France

Des pratiques dangereuses qui ont déjà fait des victimes en France. Entre 2012 et 2017, les Centres antipoison français ont recensés 154 cas d'intoxications au cyanure, après une consommation d'amandes d'abricots.

Parmi ceux-ci, deux situations extrêmes : "Une femme de 54 ans a présenté une hypotension nécessitant un traitement par perfusion en milieu hospitalier, après avoir consommé 50 amandes en une journée. Un homme de 87 a présenté un malaise cardiaque après l’ingestion de 40 amandes en une journée" rapporte l'Anses.

L'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) rappelle qu'ancun risque pour la santé n'existe quant à une consommation normale d'abricots, le fruit n'étant pas en contact direct avec l'amande du noyau.

PUB
PUB

Contenus sponsorisés