Mère sévère, enfants plus souvent obèses

© Istock

Trop de sévérité de la mère favorise une future obésité de l'enfant. Par réaction au stress accumulé pendant l'enfance le plus probablement.

PUB

Autorité maternelle et surpoids de l'enfant

Les facteurs de risque de surpoids chez l'enfant sont bien connus, comme l'obésité des parents par exemple, une alimentation hypercalorique, une grande sédentarité, etc. Une étude passionnante vient de montrer que la façon dont la mère exerçait son autorité était aussi importante

Pour s'en rendre compte une équipe de recherche américaine a suivi 872 familles, en déterminant, quand les enfants avaient 4 ans, le mode d'autorité de la mère. Les familles étaient ainsi classées en quatre types :

PUB
PUB
  • mères sévères,
  • mères autoritaires,
  • mères permissives,
  • mères négligentes.

    Les résultats sont impressionnants : 17% des enfants de mères sévères étaient en surpoids contre 3,8% des mères autoritaires, soit 4 fois plus ! Les enfants des mères permissives et des mères négligentes obtenaient un score identique autour de 10%.

    Ce sont donc les mères autoritaires, mais non sévères, c'est-à-dire souples tout en fixant des règles claires, qui ont le plus d'influences positives sur leurs enfants. A contrario, les mères sévères entraînent leurs enfants dans des attitudes de réactions qui sont souvent négatives, comme l'installation d'un surpoids.

    Ce même phénomène a déjà été observé avec le tabac, les familles dans lesquelles les interdits sont les plus forts poussent leurs enfants à les braver davantage. De même, l'exemple est déterminant (fumeur, non-fumeur).

    En pratique, l'éducation à une bonne hygiène de vie des enfants doit se faire dans une ambiance détendue et ferme. Et à trop vouloir forcer les choses on peut obtenir le contraire de ce que l'on veut

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 28 Août 2006 : 02h00
Source : Rhee KE et al. Parenting styles and overweight status in first grade. Pediatrics. 2006 Jun;117(6):2047-54.