Les mamans passent 1400 heures à s'inquiéter pour leur bébé la 1ere année

Publié le 19 Juillet 2019 à 18h25 par Sophie Raffin, journaliste santé
Si avoir un enfant procure de grandes joies, cela apporte aussi son lot d'angoisse. Et elles sont nombreuses. Selon un récent sondage, les mamans passent 1400 heures à s'inquiéter pour leur bébé au cours de sa première année d'existence !
© Istock

"A-t-il assez mangé ?", "Pourquoi pleure-t-il ?", "Ai-je bien fait de commencer la diversification de l'alimentation ?". Les mamans angoissent souvent au sujet de leurs enfants... vraiment souvent. Selon un sondage d'OnePoll réalisée pour Mead Johnson Nutrition (entreprise spécialisé dans la nutrition 1er âge), elles passent 1400 heures à s'inquiéter pour la santé de leur bébé au cours de sa première année d'existence. Cela représente plus de 58 jours !

A lire aussi : Les pleurs de bébé

Les jeunes mères ne courent pas forcément chez le médecin à chaque réaction qu'elles jugent suspecte. Elles réalisent, en effet, en moyenne 330 recherches sur Internet au cours des 12 premiers mois de bébé. Si elles ne se tournent pas vers Dr Google, elles demandent de l'aide à leur propre mère via 337 appels ou textos en 1 an.

1ere année de bébé : des sujets d'inquiétude variés

Près de 6 femmes sur 10 (58%) s’inquiètent avant pour l'état de santé général de leur nourrisson. La croissance de leur enfant est également source de questionnement. Elles veulent savoir si leur petit franchit les étapes importantes du développement au bon âge (54%). Un peu moins de la moitié des sondés (composés de 900 mères et 100 pédiatres américains) veulent savoir si le petit grandit comme il devrait ou pas.

L'alimentation est également un sujet de préoccupation. 52% des jeunes mamans interrogées veulent savoir si la quantité de lait consommée est bonne. Seulement, 43% des sondées s'interrogent également sur les allergies.

Les allergies, un sujet méconnu pour les jeunes mères

Et malgré toutes leurs recherches et discussions avec des personnes plus averties, seulement 4 sur 10 savent que les allergies au lait sont le signe que les enfants pourraient développer d'autres allergies plus tard. Selon les experts, cela augmente le risque de développer d'autres réactions par 4.

Jonathan Malka, directeur des allergies et immunologie chez Pediatric Associates, explique "Les allergies sont en augmentation, en particulier les allergies alimentaires chez les nourrissons et les enfants. Les bébés allergiques au lait de vache sont particulièrement susceptibles d’être allergiques plus tard dans la vie - un phénomène connu sous le nom de marche allergique. Il est essentiel que les parents reconnaissent et gèrent les symptômes à un stade précoce afin de réduire le risque d'allergies futures pour un enfant".

Si la majorité des mamans (61%) savent que la diarrhée est un symptôme d'une allergie au lait chez les enfants, seulement un tiers est au courant que les coliques (37%) et les éruptions cutanées (39%) le sont aussi.

76% des pédiatres américains rapportent que les nouveaux parents manquent d'informations sur les allergies. Une carence qu'ils comblent. 67% des mamans ont assuré que le médecin de leur enfant les avait averti sur les dangers des allergies.

Qu'est-ce qu'une allergie ?

Selon les experts, entre 25% et 30% de la population française souffrent d’une allergie. Il s'agit d'une réaction anormale et excessive du système immunitaire de l’organisme après un contact avec une substance étrangère à l’organisme, l’allergène, normalement bien tolérée.

Les manifestations cliniques de l’allergie sont plus ou moins sévères. Les réactions se manifestent généralement de quelques minutes à 3 heures après le contact avec l’allergène. Elles peuvent être :

  • nasale : rhinite occasionnelle ou quotidienne par exemple ;
  • respiratoire (crise d'asthme) ;
  • oculaire (conjonctivite) ;
  • cutanée (eczéma atopique ou urticaire) ;
  • œdémateuse : cela correspondant à un gonflement généralement localisé sur le visage (lèvres, paupières). Il peut aussi toucher les muqueuses de la gorge (œdème de Quincke)...  ;
  • généralisée : choc anaphylactique.

Les mamans passent 1400 heures à s'inquiéter pour leur bébé la 1ere annéeLes inquiétudes des mamans en chiffres - Credit : Allergic Action/Mead Johnson Nutrition

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

La rédaction vous recommande sur Amazon :