Après un an, quel lait pour mon enfant ?

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Mercredi 06 Novembre 2013 : 18h50
Mis à jour le Jeudi 07 Novembre 2013 : 14h26

Les laits dits « de croissance », destinés aux enfants de plus d’un an, ne sont en réalité pas utiles dans le cadre d’une alimentation équilibrée.

C’est en tout cas l’opinion des autorités européennes…

PUB

A quoi sert le lait de croissance ?

L’aliment idéal pour les bébés, c’est le lait de leur mère.

Le lait de vache n’est quant à lui pas un aliment approprié. Il est notamment trop riche en protéines, et trop pauvre en graisses, en fer, en vitamine D, en probiotiques.

Il existe doncdes laits pour bébé qui, bien que faits à base de lait de vache, sont transformés spécifiquement pour ressembler le plus possible au lait maternel. Ils peuvent être utilisés seuls, en supplément de l’allaitement maternel, ou en complément de l’alimentation solide quand celle-ci commence.

Après un an, les bébés ont normalement une alimentation équilibrée, où le lait maternel (ou le lait maternisé) n'est plus aussi important. La plupart des parents passent donc à des laits dits « de croissance ». Ce sont des boissons à base de lait, parfois aromatisées. Elles sont mises sur le marché à destination des parents, mais il n’existe pas de réglementation officielle concernant leur composition.

L’agence européenne de sécurité des aliments (EFSA) vient de se pencher sur ces produits et en a déduit qu’ils ne sont pas nécessaires dans le cadre d’une alimentation équilibrée.

PUB
PUB

Le lait de vache est suffisant pour les jeunes enfants

Selon les études effectuées par l’EFSA, pour un enfant qui a dépassé l'âge d'un an et qui n'est plus nourri au sein, le lait de vache peut suffire. Il est vrai qu’il contient moins de certains nutriments dont les très jeunes enfants ont besoin – le fer, la vitamine D, les oméga-3 notamment.

Mais tous ces éléments peuvent être apportés par d’autres moyens :

  • Consommation régulière (aux doses appropriées) de viande rouge et de poissons gras.
  • Utilisation de compléments alimentaires recommandés par les pédiatres (vitamine D jusqu’à deux ans)
  • Consommation de céréales enrichies en nutriments, qui est elle aussi habituelle pour les enfants.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Mercredi 06 Novembre 2013 : 18h50
Mis à jour le Jeudi 07 Novembre 2013 : 14h26
Source : EFSA Journal 2013;11(10):3408
PUB
PUB
A lire aussi
Carence en fer chez bébé, risque élevé après l'allaitementPublié le 26/02/2007 - 00h00

Le risque de carence en fer chez le jeune enfant n'est pas nul dans nos pays développés. La période qui suit l'arrêt de l'allaitement est la plus sensible car bébé passe d'un lait renfermant du fer hautement absorbable à un autre contenant du fer nettement moins biodisponible. Mieux vaut donc...

Bébé : quel est le bon lait ?Publié le 14/11/2011 - 10h31

Le lait de sa maman, en priorité. Mais lorsque, pour différentes raisons physiques ou psychologiques, celui-ci est ou devient absent, votre pédiatre va prescrire un lait infantile. Ils sont légion. Comment s'y reconnaître ?

Plus d'articles