Bébé : quel est le bon lait ?

© Istock

Le lait de sa maman, en priorité. Mais lorsque, pour différentes raisons physiques ou psychologiques, celui-ci est ou devient absent, votre pédiatre va prescrire un lait infantile. Ils sont légion. Comment s'y reconnaître ?

Publicité

Le lait, aliment de base

Depuis son premier cri à la naissance et jusqu'à ce qu'il ait 6 mois, période du début de la diversification alimentaire où il va en découvrir peu à peu d'autres, le lait est l'aliment exclusif de Bébé.

Puis, jusqu'à ce qu'il ait 3 ans et qu'en principe il ne crie plus - enfin, pas de la même façon ! - et mange de tout, le lait doit rester le pivot de l'alimentation du tout-petit. Au fur et à mesure des mois, il en boira moins car il aimera les autres produits laitiers. Ceux-ci et le lait lui apporteront le calcium dont il a un grand besoin pour fabriquer ses os.

Dans les premiers mois, le meilleur des laits pour un bébé est évidemment celui de sa maman. Si elle ne peut ou ne veut pas le lui fournir, elle a alors recours à un lait infantile conseillé par le pédiatre.

Publicité
Publicité

Mais, parce que les besoins nutritionnels d'un bébé évoluent avec sa croissance, ce lait ne sera pas toujours le même. Et parce que certains bébés peuvent avoir des problèmes de troubles digestifs, d'allergie, il existe des laits adaptés à ces problèmes. Tous sont soumis à une stricte réglementation.

Le lait premier âge

Il peut s'appeler aussi "lait maternisé" parce que sa composition se rapproche au mieux de celle du lait maternel.

Un lait standard premier âge est composé de protéines extraites du lait de vache mais qui ont été modifiées afin de se rapprocher de celles du lait maternel, de lipides d'origine végétale (avec des acides gras essentiels), de glucides venant du lait. Il est obligatoirement enrichi en vitamine D. Certains le sont aussi en vitamine C et en fer.

C'est celui dont votre bébé a besoin depuis sa naissance jusqu'à 4 ou 6 mois et qui se trouve facilement dans toutes les grandes et moyennes surfaces. Quelle que soit la marque, il y a toujours le chiffre 1 après le nom du lait.

Pour faire face aux différents problèmes, il existe aussi des laits premier âge pour les bébés prématurés ou de faible poids à la naissance, des laits enrichis en ferments lactiques pour ceux qui ont des coliques, des laits épaissis (avec de la farine de caroube le plus souvent) pour les bébés qui régurgitent trop, des laits sans lactose pour ceux qui ont une intolérance à ce glucide, et des laits très spécifiques pour les bébés allergiques. Ceux-ci se trouvent en pharmacie.

Mais, quel que soit le lait, il doit toujours être reconstitué avec 30 ml d'eau peu minéralisée pour une mesurette de poudre.

 
Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Lundi 14 Novembre 2011 : 11h31
Mis à jour le Lundi 03 Décembre 2012 : 14h11