Les pleurs de bébé

Publié par Louise Delord, journaliste santé le Lundi 19 Février 2007 : 01h00
Mis à jour le Vendredi 27 Septembre 2013 : 15h39
Quand bébé pleure, il vous parle. C'est sa manière à lui de communiquer et de vous dire que quelque chose ne va pas. A vous de décoder son langage !
PUB

Les pleurs apparaissent à la deuxième semaine comme une première ébauche de langage. Ils s'intensifient vers la huitième semaine pour se calmer à la fin du troisième mois. Et plus bébé va apprendre à mieux se faire comprendre, plus les cris vont s'apaiser. En attendant, il n'est pas toujours évident d'interpréter ses pleurs. Faim, grognon, fatigue, stress, douleur, voilà le guide d'interprétation de ses pleurs avec tous les indices pour détecter ce qui se cache derrière

C'est la faim !

Même si vous pensiez avoir donné une quantité suffisante à votre bébé, il se peut que votre gourmand se mette à pleurer pour réclamer une ration supplémentaire. "La sensation de faim se transforme vite en angoisse pour le petit. Elle correspond à un vide douloureux à combler rapidement. La faim est la première cause de pleurs chez le bébé", rappelle la pédiatre Edwige Antier. Les parents apprennent vite à décoder le message de ses cris stridents, suivis d'une bonne inspiration, qui gagnent en intensité pour se faire entendre un peu plus.

  • Présentez-lui le sein ou un biberon, s'il n'a pas faim, bébé boudera le téton ou la tétine. Sinon, les pleurs s'arrêteront vite !
PUB
PUB

Grosse fatigue

Le sommeil est essentiel pour les tout-petits et si certains dorment comme un bébé, d'autres ont plus de mal à tomber dans les bras de Morphée. Moralité, bébé est fatigué et vous le dit en commençant à "chouinailler" doucement et à faire sa mauvaise tête. « L'agitation autour de lui est un facteur de fatigue supplémentaire, remarque la pédiatre. Votre bout de chou a besoin de calme pour se reposer ».

  • Installez-le dans sa chambre, en baissant la lumière et en lui parlant doucement pour le bercer. Les sanglots vont vite cesser pour faire place au sommeil.
Publié par Louise Delord, journaliste santé le Lundi 19 Février 2007 : 01h00
Mis à jour le Vendredi 27 Septembre 2013 : 15h39
Source : Côté bébé, février 2007.
PUB
PUB
A lire aussi
Les pleurs de bébé : un langage à décrypterPublié le 13/10/2003 - 00h00

Si une mère reconnaît dès les premiers jours les cris de son nouveau-né, il est plus difficile d'en comprendre les raisons. Faim, soif, douleur, inconfort, peur, tension intérieure, etc., les causes sont multiples. Dans tous les cas, restez calme, rassurez-le par votre présence et vos câlins...

Décoder les pleurs de bébéPublié le 28/04/2008 - 00h00

Les larmes de bébé constituent son premier langage et jouent un rôle indispensable dans ses échanges avec papa et maman. À vous, toutefois, d'apprendre à en reconnaître le sens de ses pleurs.

Tétines, sucettes, pour ou contre ?Publié le 26/11/2003 - 00h00

La sucette est souvent décriée. Or, elle procure une réelle satisfaction à nos petits. En effet, téter est un comportement inné que bébé emploie spontanément pour se rassurer et maîtriser les émotions qui l'envahissent. Il est essentiel de respecter ce besoin. Pouce ou sucette, là n'est...

Pleurs du nourrisson : faut-il laisser bébé pleurer ?Publié le 26/02/2016 - 11h58

Si l’on sait de façon théorique qu’un bébé pleure, ce n’est pas pareil de l’expérimenter ! Beaucoup de parents se trouvent démunis devant les pleurs de leur nourrisson, notamment quand ses besoins physiologiques sont déjà comblés. Par crainte de passer à côté d’une causeorganique, ils multiplient parfois les consultations médicales. L’entourage donne en général beaucoup de conseils divers et variés qui peuvent être source de confusion, voire de culpabilité : on peut finir par penser qu’on est un mauvais parent quand on ne parvient pas à pouvoir calmer...

Plus d'articles