La logique des nourrissons

Publié par Dr Agnès Lara le Lundi 04 Mars 2002 : 01h00
Les enfants qui n'ont pas encore acquis le langage sont-ils capables d'un jugement rationnel ? La réponse est oui, si l'on en croit les résultats d'une récente étude européenne. Face à une situation donnée, l'enfant ne choisira pas forcement la méthode que lui aura enseignée l'adulte, mais fera ce qui lui paraîtra être le plus adapté. Cette démarche, qui fait intervenir des choix sélectifs et une interprétation de la réalité, fait donc la preuve d'une intelligence déjà très évoluée avant même l'acquisition du langage.
PUB

Le développement des mécanismes d'apprentissage au cours de l'enfance constitue un champ de recherche très vaste et dans lequel il reste de nombreux points d'ombre. En particulier, l'étude de ce phénomène à des âges précoces est rendue difficile par l'absence du langage. Un groupe de recherche européen s'est pourtant lancé dans l'aventure, souhaitant déterminer si comme on le pense, l'enfant apprend en reproduisant des comportements qu'il a déjà pu observer dans des situations similaires ou bien s'il met en jeu d'autres processus cognitifs.Une étude parue récemment dans le journal Nature a étudié le comportement de jeunes enfants d'environ 14 mois. Lorsque l'adulte montre à l'enfant comment réaliser une tâche, l'enfant va mémoriser le mode d'exécution. Si par la suite, il doit réaliser une tâche similaire, mais dans un autre contexte, il n'utilisera la procédure montrée par l'adulte que s'il considère qu'elle est la plus rationnelle, c'est-à-dire celle qui lui permettra d'atteindre le plus facilement son but. Dans le cas contraire, il adoptera un comportement plus approprié.Ces observations signifient que les enfants ne se contentent pas de reproduire à l'identique un comportement mémorisé qui aura été associé à un type de tâche. Au contraire, ils se servent des modèles qu'on leur donne comme des solutions possibles parmi d'autres. Mais au moment d'agir, et donc de décider de ce qu'il va faire, il sélectionnera la possibilité la plus adaptée en fonction de l'interprétation qu'il fait de la situation.Ces résultats ne font que rappeler ce que toutes les mamans savent déjà : l'intelligence des enfants apparaît bien avant le langage ! Ne vous laissez donc pas abuser par un bout de choux qui balbutie à peine quelques mots, il est souvent capable de comprendre beaucoup plus de choses qu'on ne le pense.

Publié par Dr Agnès Lara le Lundi 04 Mars 2002 : 01h00
PUB
PUB
A lire aussi
Profiling ou analyse de personnalité, mode d'emploiPublié le 24/05/2013 - 10h28

Le profiling est une manière d’étudier le profil psychologique d’une personne. Utilisé en criminologie, dans le monde politique et aujourd'hui dans le recrutement, le profiling permettrait de prédire les comportements d'un personne. Pour en savoir plus sur le sujet, nous avons interviewé le...

Et si un bilan psychologique était utile à votre enfant ?Publié le 25/03/2008 - 00h00

Dans une classe d'âge donnée, 5 à 10 % des enfants rencontrent des difficultés d'apprentissage. Ces troubles toucheraient plus souvent les garçons que les filles. Hervé Glasel, neuropsychologue spécialisé dans le développement de l'enfant et de l'adolescent, nous répond.

Parler plus tard : ce n'est pas très grave…Publié le 13/07/2011 - 07h17

Les retards de langage sont fréquents, et souvent inquiétants. Mais une étude vient de montrer que s'ils ne sont pas associés à d'autres symptômes, ils n'entraînent pas de conséquences quand l'enfant grandit.

Plus d'articles