Démence : la graisse du ventre augmente les risques des femmes de plus de 50 ans

Les cinquantenaires, et plus particulièrement les femmes, qui ont un peu de ventre doivent se méfier. Avoir de la graisse abdominale pourrait indiquer qu’ils vont développer une démence dans les 15 prochaines années, selon une étude parue dans la revue scientifique Journal of Epidemiology.
© Adobe Stock
Sommaire

Faire attention à sa ligne n’est pas qu’une vaine préoccupation des sessions “bronzage” estivales. Cela préservera aussi vos souvenirs et votre autonomie. Une étude, menée par des chercheurs de l’institut d’épidémiologie et santé de l’University College de Londres, montre que la graisse du ventre est liée une hausse des risques de démence.

Graisse abdominale : elle augmente les risques de démence

L’obésité est associée à un risque de démence jusqu’à 15 ans plus tard. Les personnes avec un surpoids important (IMC supérieur à 30) sont 31% plus susceptibles de développer des troubles comme la maladie d’Alzheimer que celles ayant une corpulence normale (IMC compris entre 18,5 et 25). L’équipe s'appuie sur les données de 6 582 personnes âgées de plus de 50 ans participant à une étude longitudinale britannique sur le vieillissement pour parvenir à cette conclusion.

De plus quand on prend en compte l’IMC et le tour de taille, les participants obèses affichaient une hausse des risques d’avoir une démence de 28% quel que soit leur sexe.

Le Dr Dorina Cadar, responsable de la recherche, explique : "ces résultats fournissent de nouvelles preuves que l'obésité peut avoir des implications importantes en termes de risque de démence. L'IMC et le tour de taille doivent être surveillés pour éviter les dérèglements métaboliques. Par conséquent, il est recommandé de réduire le poids à des niveaux optimaux en adoptant des modes d'alimentation sains et équilibrés, comme le régime méditerranéen, des exercices physiques appropriés et une consommation d'alcool réduite tout au long de la vie adulte. "

Graisse du ventre et démence : les femmes sont plus à risque

Si avoir de la graisse au niveau du ventre semble être un facteur de risque assez conséquent de développer des troubles des capacités cognitives (perte ou réduction) chez les seniors, il est encore plus marqué chez la gent féminine.

La recherche montre, en effet, que les femmes de plus de 50 ans souffrant d’obésité abdominale font face à un risque accru de démence de 39% au cours des 15 prochaines années.


Obésité et démence : comment expliquer le lien ?

Selon de précédents travaux scientifiques, l'obésité pourrait entraîner un risque accru de démence à cause de son influence directe sur les cytokines (protéines de signalisation cellulaire) et les hormones dérivées des cellules graisseuses, ou indirectement en raison des problèmes vasculaires qui en découlent. Certains chercheurs ont également suggéré que l'excès de graisses corporelles pouvait augmenter le risque de démence par des voies métaboliques et vasculaires qui contribuent à l'accumulation de protéines amyloïdes ou à la formation de lésions dans le cerveau.

L'étudiant Yuxian Ma, premier auteur de l'étude, ajoute "Il est possible que l'association entre l'obésité et la démence soit le résultat d'autres conditions non explorées dans l’étude comme l'hypertension ou les traitements anticholinergiques. La question est de savoir s'il existe un effet entre l'obésité et d'autres facteurs de risque de la cinquantaine, tels que l'hypertension, le diabète et la présence du gène APOE ε4. Une possible relation sera étudiée dans des travaux à venir. "

Le professeur Andrew Steptoe ajoute “"En identifiant les facteurs susceptibles d'augmenter le risque de démence, influencés par le mode de vie, nous espérons qu'une partie substantielle, mais certes pas la totalité, des cas de démence pourraient être évités grâce à des interventions de santé publique." Elles pourraient en effet mettre en avance l'importance de lutter contre sa graisse abdominale pour réduire se protéger des maladies neurodégénératives.

Comment bien choisir sa mutuelle senior ? - Obtenez votre guide Mutuelle Senior 2020 dès maintenant

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Obesity linked to higher dementia risk, Eurekalert !, 23 juin 2020
10 signes et symptômes de la maladie d'Alzheimer, Alzheimer's Association
Maladie d'Alzheimer, Inserm, 8 janvier 2019
La rédaction vous recommande sur Amazon :