Alzheimer : avez-vous du nez ?

Publié le 11 Septembre 2000 à 2h00 par Dr Philippe Presles
La maladie d'Alzheimer pourrait commencer par une baisse précoce de l'odorat. Cela pourrait ouvrir la voie à de nouvelles méthodes de dépistage de cette redoutable démence.

La maladie d'Alzheimer est une démence relativement fréquente qui s'installe généralement entre 50 et 60 ans; elle représente 5% des 65 ans et plus. Elle se caractérise par une dégénérescence neurologique qui touche le cortex cérébral. Elle débute notamment par une perte de la mémoire, des difficultés à s'orienter dans l'espace, des troubles psychiques à type de dépression, et une atteinte de l'humeur.

Toute perte d'odorat peut être suspecte

Selon une étude américaine, l'atteinte de l'odorat pourrait survenir tôt dans la mise en place de la maladie. Si elle était vérifiée, cette découverte pourrait s'avérer importante, tant il est difficile de dépister cette maladie. Les troubles de la mémoire sont, rappelons-le, le plus souvent bénins et le diagnostic repose bien souvent sur l'élimination d'autres causes. Avoir un bon nez, deviendrait ainsi un signe de bonne santé, ce que d'une certaine manière nous savions déjà en France !

Source : Am J Psychiatry 2000; 157: 1399-1405