Dans votre assiette : la pêche
Publié le 02 Septembre 2002 par Paule Neyrat, Diététicienne

Comment choisir et apprêter les pêches ?

Il n'est pas facile de choisir car on a trop souvent à faire avec des fruits qui ont une peau superbe mais qui sont durs, cueillis avant maturité, venant de variétés mises au point pour être bien solides et se transporter facilement. Ils ont une chair cotonneuse, pas souvent juteuse. Dans ce cas, il faut attendre patiemment que les fruits mûrissent dans le compotier. La couleur n'est pas un signe de maturité.La peau d'une pêche doit être fine, sans taches brunes, signes de vieillesse. L'odeur d'une pêche renseigne sur sa qualité et sa maturité. Le fruit doit être souple sous le doigt et sentir bon.

PUB

Les pêches sont fragiles. Mettez-les sur le dessus du panier pour ne pas les blesser et ne les entassez pas dans un sac en plastique. Ce sont des fruits de dessert qui se dégustent surtout nature. Il faut prendre soin de les éplucher à cause des inévitables traitements chimiques qui laissent des traces nocives sur la peau. Mais cela n'est pas toujours facile quand le fruit n'est pas mûr ou de mauvaise qualité. On peut les ébouillanter 10 secondes (comme pour les tomates), mais au moment du dessert, ça n'est pas évident !

PUB

Vous pouvez les accommoder en compote, les pocher dans du vin rouge avec du sucre. Ce peut être le bon moyen de faire oublier ainsi la mauvaise qualité d'une pêche. Elles peuvent aussi servir de garniture.