Covid-19 : les premiers symptômes du variant Delta

Alors que la France entame les dernières phases de son déconfinement, les autorités et les professionnels de santé mettent en garde contre le variant Delta, anciennement surnommé indien. Cette souche du coronavirus, responsable de la covid-19, gagne du terrain dans l’Hexagone. Mais quels sont ses symptômes spécifiques ?
Covid-19 : les premiers symptomes du variant Delta

Alors que les Français sont autorisés à enlever leur masque à l’extérieur depuis le 17 juin 2021, le variant Delta du coronavirus, identifié en Inde en avril dernier, fait planer la menace d’une nouvelle propagation de la COVID-19. Lors de son dernier point le 15 juin, le ministre de la Santé, Olivier Véran a précisé que cette nouvelle souche représente "entre 2 et 4% des cas positifs" dépistés dans l’Hexagone,  soit "50 à 150 nouveaux diagnostics" par jour. Le taux était de 0,5%, il y a 3 semaines. "C'est peut-être encore peu, mais c'était la situation anglaise il y a quelques semaines", a rappelé Olivier Veran, précisant qu’il y "représente plus de 90% des cas en circulation" aujourd’hui.

Variant indien : un virus très contagieux

La souche, anciennement surnommée variant indien, n’est pas la plus présente sur le territoire français. Dans son point épidémiologique hebdomadaire du 17 juin, Santé Publique France a indiqué que la prédominance du variant préoccupant Alpha (Britannique) se confirme tandis que la part des variants portant les mutations E484K ou E484Q (brésiliens et sud-africains) se stabilise à 11,8%.

L’organisme ajoute : "Malgré une présence minoritaire du variant Delta, une augmentation de ce variant dans les données de surveillance génomique était observée. Plusieurs foyers de transmission communautaire localisée en lien avec le variant Delta ou des suspicions de variant Delta sur la base des données de criblage ont été rapportés. Cette diffusion croissante du variant Delta est suivie avec la plus grande attention, compte tenu de sa transmissibilité accrue par rapport aux souches virales de référence et au variant préoccupant Alpha, d’une possible augmentation de la sévérité de l’infection et de données préliminaires en faveur d’une efficacité vaccinale légèrement diminuée, surtout lors d’un schéma vaccinal incomplet". 

Tim Spector, professeur d’épidémiologie génétique au King’s College à Londres qui travaille sur le projet de surveillance de l’évolution de l’épidémie au Royaume-Uni, confirme que la souche apparue en Inde est plus contagieuse. "En moyenne, une personne atteinte du variant Delta en infecte six autres sans restrictions sanitaires", a-t-il indiqué. 

Des symptômes différents avec la souche indienne

L’expert du programme britannique baptisé ZOE ne s’inquiète pas uniquement de la contagiosité du variant Delta. Ses travaux ont permis de remarquer que les symptômes d'une infection à la covid-19 avec ce dernier "ne sont plus les mêmes qu’auparavant". "La toux se fait de plus en plus rare, et on ne retrouve plus la perte d’odorat parmi les principaux symptômes". Les personnes n’identifient pas leurs maux comme étant ceux de la COVID-19 et ne s’isolent pas immédiatement favorisant les transmissions. 

Découvrez les signes spécifiques qui trahissent une infection à la covid-19 liée au variant indien dans notre diaporama.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : COVID-19 : point épidémiologique du 17 juin 2021 
https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-et-infections-respiratoires/infection-a-coronavirus/documents/bulletin-national/covid-19-point-epidemiologique-du-17-juin-2021
Etude ZOE https://covid.joinzoe.com/