COVID-19 : l’OMS a rebaptisé tous les variants

Ne les appelez plus variants anglais, brésiliens ou indiens ! L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a renommé les souches du SARS CoV-2 pour stopper la stigmatisation des pays où elles ont été identifiées. Découvrez leurs nouveaux noms...
COVID-19 : l’OMS a rebaptise tous les variants

B.1.1.7, B.1.351, P.1 ou encore B.1.617… les noms scientifiques des variants du coronavirus sont loin d’être simples à retenir. Les médias ainsi que la population ont rapidement pris l’habitude de leur donner des surnoms en rapport avec les lieux où ces souches ont été repérées la première fois. L’OMS a décidé de simplifier les choses en leur donnant de nouveaux noms. Découvrez-les dans notre diaporama.

Variants : des noms "faciles à prononcer" qui évitent la stigmatisation

Dans un communiqué publié le 31 mai 2021, l’OMS a annoncé qu’elle avait attribué de nouveaux noms “simples, faciles à dire et à retenir pour les principales variantes du SRAS-CoV-2, le virus responsable de la COVID-19, en utilisant des lettres de l'alphabet grec”.

Elle espère que cette initiative évitera également la stigmatisation et la discrimination des pays dont les noms servaient de surnom. L’institution internationale a ainsi renommé tous les variants d'intérêt ou jugés très préoccupants, soit près de 10 mutations. 

S’il est plus aisé de se rappeler les nouvelles appellations, elles ne remplaceront pas les qualificatifs scientifiques existants (par exemple, ceux attribués par GISAID, Nextstrain et Pango). Ils donnent, en effet, des informations scientifiques importantes aux experts et continueront d'être utilisés dans la recherche. Par contre, l’organisation encourage les autorités nationales et les médias à adopter les nouveaux noms attribués.

Covid : les variants qui inquiètent

Plusieurs études scientifiques ont montré que le SARS-CoV-2 mute tous les 15 jours en moyenne. Rien d’inquiétant à cela : tous les virus subissent des modifications lors de la réplication de leur matériel génétique. La plupart du temps ces changements n’ont pas d’impact sur la maladie. Mais dans certains cas, ils peuvent rendre les virus plus dangereux pour l’homme. Les variants de la covid-19 jugés inquiétants se révèlent plus contagieux par exemple. 

Découvrez les nouveaux noms des variants britanniques, indiens, brésiliens et les autres dans notre diaporama.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : https://www.who.int/en/activities/tracking-SARS-CoV-2-variants/

https://www.who.int/news/item/31-05-2021-who-announces-simple-easy-to-say-labels-for-sars-cov-2-variants-of-interest-and-concern