Ces aliments qui boostent le cerveau !
En partenariat avec :
Sommaire

Oméga 3 et antioxydants

Le cerveau est le deuxième organe le plus gras du corps humain (après le tissu adipeux). Plus de 55 % de son poids sec est composé de graisses. Les lipides ne fournissent pas seulement de l’énergie à l’ensemble de l’organisme, certains permettent d’optimiser les capacités cognitives et de prévenir les maladies neuro-dégénératives.

"Les oméga 3 (EPA, DHA) notamment doivent être consommés régulièrement : une cuillère d’huile de colza par jour, 2 à 3 poissons gras par semaine (sardines, saumon, hareng maquereau...)", précise le docteur Plumey. Les fruits et légumes frais orangés, verts et rouges (tomates, poivrons rouges, agrumes, potirons et fruits rouges), riches en vitamines anti oxydantes C et/ou A sont également essentiels au bon fonctionnement du cerveau et notamment, à la prévention de son vieillissement.

De fait, les membranes des neurones cérébrales sont composées de lipides polyinsaturés, vulnérables à l’oxydation. Quant à la vitamine E – également antioxydante – elle peut être apportée à l’organisme via la consommation quotidienne de certaines huiles végétales (colza, olive).

"Dans les nutriments nécessaires à l’optimisation des capacités cognitives, nous retrouvons tous les éléments d’une alimentation équilibrée : viandes, poissons, œufs, produits laitiers (protéines) ; poissons gras (oméga 3) ; fruits et légumes (antioxydants) ; pain et féculents (amidon) et céréales (amidon et saccharose). Enfin, outre l’alimentation, l’activité physique régulière favorise l’oxygénation du cerveau et donc, son bon fonctionnement", assure le docteur Plumey.

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : *Le docteur Plumey est également l’auteure du Grand livre de l’Alimentation (Éditions Eyrolles) et de Comment maigrir heureux quand on n’aime ni le sport ni les légumes (Éditions Eyrolles).
*« Nature Neuroscience », 16 janvier 2018, Faraco et coll.
**Véritables soldats de l’organisme, les lymphocytes T sont des cellules jouant un rôle dans notre système immunitaire : elles permettent à notre corps de se défendre contre les bactéries, virus, cellules cancéreuse...
***Les cytokines correspondent à un ensemble d’une centaine de protéines synthétisées par différentes cellules de l’organisme. La cytokine IL17, par exemple, joue un rôle important dans notre système immunitaire.
****Pour les adultes, l’OMS recommande de consommer moins de 5 grammes (un peu moins d’une cuillère à café) de sel par jour.
La rédaction vous recommande sur Amazon :