Sous le soleil de la pyramide alimentaire

Manger équilibré, plus facile à dire qu'à faire ? Avec la pyramide alimentaire, il ne faut pas en faire une montagne ! Plus on l'arpente vers le haut, plus les proportions relatives occupées aux différents étages de la pyramide diminuent...
Publicité

La pyramide alimentaire permet non seulement de visualiser les différentes familles alimentairesis aussi de renseigner sur les quantités à consommer pour atteindre l'objectif d'une alimentation saine : « les aliments figurant à la base de cette structure sont quantitativement les plus représentés, les quantités diminuant au fur et à mesure que l'on s'élève ».

Publicité
Publicité

Les pieds dans l'eau

Le corps humain est constitué de plus de 60% d'eau ; il n'est pas étonnant que la pyramide baigne dans l'eau. Il faut boire de nombreuses fois chaque jour, même au-delà de l'envie de se désaltérer, et en fonction des pertes liées au climat et à l'activité physique.

Nos amis les féculents

Les pains divers, les pommes de terre, les pâtes, le riz, le couscous, les légumes secs, les céréales et leurs dérivés doivent être présents à tous les repas et en quantité suffisante. Energétiques, ils contribuent activement aux apports journaliers en fibres alimentaires, en vitamines B, en magnésium et en fer, tout en étant pauvres en graisses (sauf les produits frits).

Publié par Nicolas Rousseau, diététicien nutritionniste le Mercredi 12 Novembre 2003 : 01h00
Source : " La Pyramide alimentaire ", élaborée par la société Diffu-Sciences et l'Institut Paul Lambin. Disponible gratuitement en ligne sur www.healthandfood.be.