De l'arsenic dans notre assiette !
Sommaire

Et dans les autres aliments ?

Il y a de très faibles quantités d'arsenic, des traces, dans presque tous les aliments, mais surtout dans les légumes. Elles peuvent être un petit peu plus importantes dans les régions où les eaux souterraines sont contaminées. Mais pas de quoi s'inquiéter, en tout cas en Europe.

L'algue "hijiki"inquiète les autorités canadiennes

Il y en a aussi un petit peu dans les coquillages, surtout dans ceux qui vivent dans les estuaires (pollués) des fleuves et dans certains poissons, comme le congre, la plie et le maquereau. Les algues contiennent également un peu d'arsenic organique (celui qui n'est pas dangereux), sauf une, la variété hijiki qui, elle, est suffisamment riche d'arsenic inorganique (le méchant) pour avoir inquiété Santé Canada où elle est fréquemment consommée dans toutes sortes de produits.

Comment se protéger de l'arsenic ?

On peut, comme le recommandent à juste titre les autorités sanitaires danoises, ne pas donner tous les jours des produits à base de riz (céréales, lait de riz, desserts etc.) aux enfants, plus fragiles en raison de leur petit poids. Si un bébé n'est pas intolérant aux protéines du lait de vache, il n'y a aucune raison qu'il boive du lait de riz. Pour les adultes, si l'on est un gros consommateur de riz et/ou de sushis, on peut diminuer cette consommation. Attention, la culture biologique n'évite pas l'arsenic quand l'eau où pousse le riz en contient beaucoup trop !

La chose est moins facile lorsque l'on est intolérant au gluten (le riz n'en contient pas). On peut se tourner vers les autres céréales qui sont aussi sans gluten : le maïs, le sarrasin, le millet et le quinoa.

Cuire le riz dans de grands volumes d'eau

Mais on peut aussi, comme le font les Japonais, bien rincer, plusieurs fois, le riz dans de l'eau avant de l'utiliser et le cuire dans une grande quantité d'eau : 4 volumes d'eau pour 1 volume de riz. L'arsenic se dilue dans l'eau qui n'est pas absorbée par le riz et qui est jetée. Ce qui n'empêche pas quand même de se faire de temps en temps un bon risotto !

Vérifier la provenance du riz

On peut également vérifier la provenance du riz que l'on achète et oublier définitivement les riz indiens et américains (pour cause de pollution de l'eau de ces pays, selon l'OMS) y compris ceux tout prêts à cuire en sachet !

 

Varier

Et, comme le recommandent la FDA et toutes les autres autorités sanitaires, il faut surtout varier son alimentation, donc les graines, et consommer suffisamment de fruits et de légumes.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : www.foedevarestyrelsen.dk/Nyheder/Pressemeddelelser/Arkiv_2013/Sider/Nye-råd-om-riskiks-og-risdrik.aspx - www.fda.gov/forconsumers/consumerupdates/ucm319827.htm - www.senat.fr/rap/l02-215-2/l02-215-256.html.