Les oméga-3, bons pour le cœur et la tête

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 27 Septembre 2010 : 16h42
Mis à jour le Vendredi 06 Juin 2014 : 10h49

Les oméga-3, tels qu’on les trouve notamment dans les huiles de poisson, ont fait l’objet de nombreuses recherches, confirmant leurs bienfaits dans les domaines de la cardiologie et de la neurologie. Les bonnes raisons de faire le plein d’oméga-3 ne manquent pas !

© Fotolia
PUB

Les oméga-3 font l’objet de recherches en cardiologie

Les oméga-3 ont été associés à une diminution de la mortalité globale, avec une baisse du risque de mortalité cardiovasculaire et du risque de mort subite.

C’est ainsi que veiller à des apports suffisants en oméga-3 est important en prévention. Mais les oméga-3 sont aussi recommandés chez les sujets coronariens, en post-infarctus notamment. C’est ainsi que des études sont encore en cours afin de confirmer les effets d’un taux suffisant en oméga-3 chez des malades ayant fait un infarctus ou un accident vasculaire cérébral (AVC).

Certaines études enfin indiquent aussi l’intérêt d’une supplémentation en oméga-3 en cas d’insuffisance cardiaque.

PUB

Les oméga-3 et la santé du cerveau

C’est bien connu, les oméga-3 sont indispensables au bon développement du cerveau.

Rien d’étonnant sachant que ces acides gras entrent dans la composition des membranes des neurones. Mais au-delà, les oméga-3 sont également impliqués dans la santé mentale. C’est après avoir constaté une déficience en oméga-3 chez les personnes atteintes de pathologie mentale que les oméga-3 ont été proposés pour prévenir la dépression. Certains chercheurs suggèrent même qu’une complémentation pourrait servir de traitement adjuvant en cas de dépression ou de troubles bipolaires.

Enfin, les résultats s’accumulent au sujet de la maladie d’Alzheimer et des démences en général.

Il faut dire que les oméga-3 protègent nos neurones, veillent à leur bon fonctionnement et jouent un rôle dans la plasticité cérébrale. Autrement dit, ils préviennent aussi le vieillissement du cerveau !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 27 Septembre 2010 : 16h42
Mis à jour le Vendredi 06 Juin 2014 : 10h49
Source :  Le Panorama du médecin, juin 2010.
A lire aussi
Pourquoi faut-il manger du poisson deux fois par semaine ?Publié le 03/11/2005 - 00h00

Le poisson et les autres produits de la pêche présentent un intérêt nutritionnel exceptionnel. En plus des oméga-3, dont les bénéfices sont aujourd'hui bien connus du grand public, ils contiennent toute une variété de minéraux essentiels au bon fonctionnement de notre organisme. Le point...

8 consignes alimentaires pour renforcer sa mémoirePublié le 15/09/2010 - 09h13

Trous de mémoire, difficultés d’apprentissage, baisse de concentration… sont des soucis qui peuvent survenir à tout âge et plus ou moins transitoirement. L’exercice physique, l’entrainement cérébral et les activités sociales sont autant de façons d’entretenir notre mémoire, mais...

Plus d'articles