Gestes qui sauvent : formez-vous !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 17 Juillet 2006 : 02h00
-A +A
Le nombre de Français formés aux gestes qui sauvent est très faible, moins de 7%. Or chaque année, plusieurs milliers de vies pourraient être épargnées si 20% de la population était formée. Thomas Duvernoy, de la Protection Civile de Levallois-Perret, nous explique pourquoi et comment suivre cette formation de secourisme.

e-sante : Pourquoi en matière de secourisme la France est-elle en retard de plusieurs années par rapport aux autres pays européens ?

Thomas Duvernoy : En France, seulement 5% de la population connaît les gestes qui sauvent.

Nos partenaires européens ont, pour la majorité, adopté depuis quelques années, un programme de formation aux premiers secours à grande échelle, en systématisant l'apprentissage des gestes qui sauvent, lors du passage du permis de conduire ou dans le cursus scolaire.

Depuis quelques années, la France a pris conscience de la nécessité de former en masse ses concitoyens au secourisme, mais le retard persiste.

e-sante : Concrètement, quelles sont les conséquences d'une formation aux gestes qui sauvent dans la vie quotidienne ?

Thomas Duvernoy : La Formation aux Premiers Secours est essentiellement pratique, et est axée sur 8 modules :

1- La protection

2- L'alerte

3- L'obstruction des voies aériennes

4- La victime saigne abondamment

5- La victime est inconsciente et respire

6- La victime est inconsciente et ne respire pas

7- La victime se plaint d'un malaise

8- Plaies et brûlures

La totalité de la formation dure une dizaine d'heures et est encadrée par un moniteur des Premiers Secours bénévole, qui a suivi une formation nationale spécifique de secourisme.

A l'issue de la formation, chacun sera capable de faire face aux petites et grandes détresses de la vie courante, en pratiquant des gestes adaptés et en appelant les secours. Une attestation de formation aux Premiers Secours (AFPS) lui sera délivrée.

Quelques exemples concrets de situations que l'on apprend à traiter lors de cette formation de secourisme :

  • un malaise dans la rue,

  • un petit enfant ayant une cacahuète bloquée dans la trachée,

  • une personne inconsciente,

  • un accident de la circulation...

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 17 Juillet 2006 : 02h00
A lire aussi
Cet été, formez-vous aux gestes de premiers secours ! Publié le 24/06/2015 - 14h34

Profitez de l’été pour vous former aux gestes de premiers secours. Savoir détecter les signes d’un arrêt cardiaque, connaître les réflexes d’urgence, utiliser un défibrillateur, sont autant de gestes à la portée de tous qui permettent vraiment de sauver des vies.

10 gestes pour sauver une vie Publié le 13/05/2011 - 09h04

Un accident est vite arrivé et les bons réflexes en cas d’urgence peuvent éviter le pire. Une bonne raison pour les connaître et mieux, pour se former et acquérir une base solide desecourisme...

Les applications santé de l'été à télécharger Publié le 14/06/2016 - 15h37

A la veille des vacances, on ne se contente plus de faire sa valise, on télécharge les applis santé  ! Que l’on s’évade à la plage, à la montagne ou que l’on reste en ville, voici une sélection des applications santé qui pourraient bien rendre quelques services.  

Trois gestes suffisent à sauver une vie Publié le 22/09/2008 - 00h00

Aux Etats-Unis, on sauve 30% des victimes d'un arrêt cardiaque, contre à peine 3% en France. Pourquoi ? Parce que les Francais n'ont pas acquis les 3 réflexes qui sauvent. Ils sont pourtant très simples à apprendre et accessibles dès l'âge de 10 ans. La formation se réalise à proximité de...

Plus d'articles