Cholestérol et graisses alimentaires : apprenez à lire une étiquette !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 14 Janvier 2011 : 16h08
Mis à jour le Jeudi 05 Mars 2015 : 16h53
-A +A

Il n’est pas toujours facile de s’y retrouver dans l’abondance d’aliments qui nous est proposée, et encore moins lorsque l’on a trop de cholestérol. Comment être sûr de repérer les produits qui contiennent des graisses et savoir en quelle quantité ? Dans ce domaine, déchiffrer les étiquettes est particulièrement utile. Voici comment vous y prendre pour bien lire une étiquette.

Le rôle de l’alimentation dans l’excès de cholestérol

Notre organisme, plus précisément notre foie, produit lui-même une bonne partie du cholestérol. Mais notre alimentation en apporte également. Si elle en apporte trop, le taux de cholestérol augmente et devient trop élevé.

Perdre du poids est donc une façon très efficace de faire baisser le taux de cholestérol. Il est alors nécessaire de rééquilibrer son alimentation et de pratiquer régulièrement une activité physique suffisante.

Côté alimentation, il convient en priorité de baisser les apports en lipides et en graisses saturées. Apprendre à lire les étiquettes est particulièrement utile dans ce domaine, car en plus des graisses dites visibles, il existe des graisses dites cachées.

Graisses visibles ou cachées ?

Le beurre, la margarine, la crème fraîche, l’huile, la mayonnaise, le gras de la viande, etc., sont des graisses visibles dont vous pouvez évaluer la quantité consommée. En effet, lorsque vous mettez du beurre sur une tartine, de la crème fraîche sur des haricots verts ou de l’huile dans une salade, vous maîtrisez la quantité ajoutée.

En revanche, de nombreuses graisses participent à la constitution intime des aliments et vous ne savez pas en quelle quantité. Parfois même, on ne se doute pas que certains aliments en contiennent. Ce sont des graisses dites « cachées ».

Par exemple : charcuterie, viande, fromage, lait, laitages, glaces, œufs, poissons gras, chips, frites, oléagineux (olive, avocat, noix, noisette, amande, cacahuète…), mais aussi quantité de produits sucrés : pâtisseries, biscuits, gâteaux, viennoiseries, chocolat, etc.

Si vous savez lire les étiquettes, vous pouvez réduire de moitié votre ration quotidienne en lipides, ce qui sera excellent pour votre poids et pour réduire votre taux de cholestérol.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 14 Janvier 2011 : 16h08
Mis à jour le Jeudi 05 Mars 2015 : 16h53
A lire aussi
C'est facile de manger moins de graisses saturées ! Publié le 27/04/2009 - 00h00

En matière d'alimentation rien n'est mauvais, tout est question de modération. Concernant les graisses saturées, nous avons une fâcheuse tendance à en consommer trop, résultat de l'évolution de nos habitudes alimentaires. Or si un peu de graisses saturées est nécessaire, point trop n'en...

Sucre ou gras : qu'est-ce qui fait le plus grossir ? Publié le 24/02/2012 - 10h27

Tour à tour, nous accusons le gras et le sucre d’être responsables de la progression de la prise de poids et de l’obésité. Il faut dire que notre consommation de matières grasses a fortement augmenté au cours des dernières décennies, tout comme celle de sucre… Que faut-il...

Plus d'articles