Allergie aux pollens : 10 conseils pour atténuer les symptômes

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 07 Avril 2008 : 02h00
Mis à jour le Mardi 26 Avril 2016 : 12h12
-A +A

Avec le printemps, les pollens passent à l'attaque. Réduire les manifestations allergiques nécessite de se protéger des pollens. Si ces allergènes sont partout, leur présence varie notamment selon les conditions météorologiques. Voici quelques judicieux conseils aux allergiques.

L'allergie aux pollens, c'est quoi exactement ?

Nez qui pique, qui coule, yeux rouges et salves d’éternuements, sont les symptômes typiques du rhume des foins ou allergie aux pollens. Mais tous les pollens ne sont pas allergisants. Seules les plantes anémophiles dont les grains de pollens sont disséminés par le vent peuvent entraîner les symptômes de l’allergie (par opposition aux plantes entomophiles qui nécessitent l'intervention d'un insecte transporteur du pollen). Encore faut-il que les grains de pollens arrivent sur les muqueuses respiratoires de la personne allergique… Enfin, pour être allergisant, un grain de pollen doit disposer des substances (protéines ou glycoprotéines) immunologiquement néfastes pour une personne donnée.

Les pollens sont responsables de la moitié des allergies, tandis que la maladie allergique prend chaque année plus d'ampleur. C'est simple, plus de 20% de la population serait allergique.

10 conseils aux allergiques pour atténuer les symptômes

Contre les pollens, il existe certaines règles que les allergiques doivent respecter :

Avoir une bonne connaissance du calendrier pollinique (type de pollens selon la région et la saison) : www.pollens.fr
Surveiller les alertes aux pollens. S'abonner aux bulletins d'alerte allergo pollinique sur le site du Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA), www.pollens.fr. Le RNSA propose également un abonnement pour recevoir chaque semaine les prévisions du risque allergique du département de votre choix.
Avant une promenade à la campagne, se renseigner sur les conditions météorologiques.
Se laver les cheveux et se changer après une promenade.
Éviter les pique-niques.
En voiture, ne pas rouler les fenêtres ouvertes en période de pics polliniques.
Éviter de dormir la fenêtre ouverte.
En période de pollinisation, préférer la climatisation à l'ouverture en grand des fenêtres.
Éviter de tondre le gazon et d'être présent pendant la tonte.
Éviter de sortir juste avant un orage.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 07 Avril 2008 : 02h00
Mis à jour le Mardi 26 Avril 2016 : 12h12
Source : Impact médecine, 13 mars 2008.
A lire aussi
L'allergie au pollen Publié le 14/05/2001 - 00h00

On appelle pollinose ou allergie au pollen, une affection allergique provoquée par le pollen contenu dans les étamines et disséminés soit par le vent, soit par les insectes. Prédominante au printemps, l'allergie au pollen est la manifestation allergique la plus caractéristique. L'allergie au...

Vrai / Faux sur les allergies aux pollens Publié le 30/03/2012 - 12h40

Chaque année, les allergiques aux pollens redoutent l’arrivée du printemps. Pas étonnant : entre mars et septembre, on respire jusqu’à 11 millions de pollens par jour ! Il suffit d’être allergique à une espèce de pollen pour souffrir des classiques symptômes de...

Plus d'articles