Et si c’était une allergie alimentaire ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 17 Juin 2011 : 12h39
Mis à jour le Mercredi 01 Avril 2015 : 12h58
-A +A

Il arrive que notre système immunitaire réagisse de façon exagérée à certains aliments : c’est l’allergie alimentaire. Mais comment repérer une allergie alimentaire ? Quelles sont les différentes manifestations des allergies alimentaires ?

Quelles sont les différentes manifestations de l’allergie alimentaire ?

Les manifestations de l’allergie alimentaire sont essentiellement digestives, cutanées et respiratoires. Les signes sont parfois isolés, mais ils peuvent aussi souvent s’associer.

Les symptômes digestifs de l’allergie alimentaire

  • Reflux gastro-œsophagien, nausées, diarrhées, vomissements…
  • On remarque aussi parfois une cassure de la courbe de poids chez l’enfant.
  • Une anorexie peut enfin mettre sur la piste.

Les symptômes cutanés de l’allergie alimentaire

  • Urticaire, éruption cutanée, dermatite atopique, œdème de Quincke (œdème au niveau du visage et des voies respiratoires : c’est une urgence vitale).

Les symptômes respiratoires de l’allergie alimentaire

  • Respiration asthmatique ou difficultés respiratoires, rhinite, laryngite, toux…

Mais aussi…

  • Palpitations cardiaques, picotements au niveau de la langue et de la gorge, chute de la pression artérielle, etc.

Le choc anaphylactique

  • Réaction extrêmement brutale pouvant engager le pronostic vital (l’hypersensibilité immédiate est liée à une libération de médiateurs vaso-actifs).

Le choc anaphylactique est une urgence vitale se manifestant par une chute de la pression artérielle, une accélération du rythme cardiaque, mais aussi par des difficultés respiratoires, des troubles digestifs (nausées, vomissements, diarrhées, troubles de la déglutition…).

Allergie alimentaire : quels sont les terrains à risques ?

Ces manifestations, prises individuellement, sont souvent non spécifiques (sauf le choc anaphylactique notamment). De ce fait, l’allergie alimentaire n’est parfois pas identifiée tout de suite.

Associer la manifestation aux repas ou à certains aliments peut faciliter le repérage d’une allergie alimentaire.

Mais on peut également repérer les terrains à risque d’allergie alimentaire. Par exemple, un enfant sujet aux allergies saisonnières, à l’asthme ou à l’eczéma, présente un plus grand risque d’allergie alimentaire. C’est également le cas des antécédents familiaux d’allergie.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 17 Juin 2011 : 12h39
Mis à jour le Mercredi 01 Avril 2015 : 12h58
Source : Caducee.net.
A lire aussi
Choc anaphylactique : un 'super choc' allergique Publié le 30/06/2014 - 07h36

Démangeaisons, nez qui coule, éternuements…, nombre d’entre nous connaissent les petits tracas des allergies.Mais, dans certains cas, la réaction de l’organisme face à l’allergène peut être bien plus explosive et s’étendre à tout l’organisme.Elle peut alors mettre en danger la...

Forte progression des allergies alimentaires Publié le 02/01/2001 - 00h00

Les allergies alimentaires sont de plus en plus fréquentes, en raison de la diversification de notre alimentation. Du simple picotement buccal au redoutable choc anaphylactique, en passant par l'eczéma ou la crise d'asthme, l'allergie alimentaire peut prendre des formes très diverses. La mise en...

Quels sont les signes d'une allergie alimentaire ? Publié le 20/04/2009 - 00h00

Les allergies alimentaires sont de plus en plus fréquentes et la liste des aliments auxquels on peut être allergique est de plus en plus longue, sans parler des allergies croisées ! Savez-vous reconnaître les différents types de symptômes que peut provoquer une allergie alimentaire ?

Plus d'articles