Le yaourt bon pour le crac-crac ?

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Mardi 22 Mai 2012 : 08h57
Mis à jour le Mardi 22 Mai 2012 : 09h30
PUB

On n'en finit plus de découvrir des vertus au yaourt !

Après la lutte contre les caries et le stress, dont je vous avait fait part, voilà qu'il boosterait la libido et la fertilité.

Susan Erdman et Eric Alm, des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) l'ont découvert par hasard alors qu'ils menaient une étude pour les effets des ferments duyaourt sur la prévention de l'obésité !

Ils nourrissaient un groupe de souris avec de la junk-food et un autre normalement. Puis la moitié de chaque groupe boulottait ensuite du yaourt à la vanille.

Et qu'ont-ils observé ?

Les souris au yaourt vanille avaient un poil plus soyeux, elles étaient donc plus sexy, et les mâles des testicules plus gros. Lors d'une rencontre amoureuse, ils avaient plus d'énergie et fécondaient leur femelle bien plus vite.

Ensuite, celles-ci ont eu plus de bébés souris, plus beaux, et plus costauds qu'elles ont pu sevré plus rapidement.

Cela conforterait une étude menée il y a quelques années par un autre chercheur américain, Jorge Chavarro, qui montrait que la consommation régulière de yaourt augmentait la qualité du sperme des messieurs.

Un petit yaourt tous les soirs… ça ne peut pas faire de mal !

Paule

http://www.scientificamerican.com/article.cfm?id=real-males-eat-yogurt

http://www.sciencedaily.com/releases/2008/07/080723201241.htm

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Mardi 22 Mai 2012 : 08h57
Mis à jour le Mardi 22 Mai 2012 : 09h30
PUB
PUB
A lire aussi
Quand Papa mange trop et mal…Publié le 12/01/2016 - 21h01

Ce sont ses enfants qui trinquent !Une étude récemment publiée a montré que l’alimentation des pères, avant le crac-crac concepteur d’enfant, avait une influence positive ou négative sur la santé de celui-ci.

Sans gluten : fin de la mode ? Publié le 18/06/2015 - 20h56

Les recherches s’accélèrent autour de l’élafine, protéine naturelle, qui joue un rôle clé dans la protection contre la réaction inflammatoire caractéristique de l’intolérance au gluten. 

Plus d'articles