De la viande de bœuf positive à la tuberculose exportée en France

© Istock

Après la viande de cheval, on apprend que la France importe de Grande-Bretagne de la viande de bœuf issue de bovins positifs à la tuberculose. Par principe de précaution, une telle pratique devrait cesser même si elle n’est pas illégale, car selon les experts les probabilités de transmission à l’homme sont extrêmement faibles et qu’aucun cas n’a été à ce jour rapporté.

PUB

La Grande-Bretagne exporte du bœuf positif à la tuberculose

Selon une enquête du Sunday Times, la Grande-Bretagne exporte du bœuf infecté par la bactérie (bacille de Koch) responsable de la tuberculose en France, mais également aux Pays-Bas et en Belgique. Pour l’instant, cette viande a été refusée par certaines enseignes, comme notamment les fast-foods Mc Donalds et Burger King, et aussi sur le sol britannique par les supermarchés Tesco, Sainsbury's et Waitrose. Mais elle est achetée par des entreprises de restauration collective et se retrouve servie dans des cantines scolaires, militaires et hospitalières.

PUB
PUB

Une pratique à risque faible… mais pas nulle

En France, les bovins porteurs du bacille de la tuberculose sont abattus et les carcasses ne sont pas destinées à la consommation. En Grande-Bretagne, 28.000 bovins positifs à la tuberculose sont consommés chaque année, et rapporteraient 10 millions de livres par an au Ministère de l'Agriculture.

Même si cette pratique est considérée à risque « faible » pour l’homme (le risque de transmission de l'animal à l'homme est jugé très faible, mais pas nul), le principe de précaution devrait être appliqué, d’autant plus que « le lait pourrait aussi être touché ».

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 08 Juillet 2013 : 19h17
Mis à jour le Mardi 09 Juillet 2013 : 08h48
Source : Sunday Times, Europe 1, Le Figaro, 7 juillet 2013.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés