Thé, miel, citron : sont-ils vraiment efficaces contre le mal de gorge ?

© Istock

Le thé, le miel et le citron sont des remèdes de grand-mère pour soulager les maux de gorges. Mais sont-ils vraiment efficaces ? Trois médecins se sont posé la question pour la National Public Radio (NPR).

Publicité

Votre grand-mère vous a toujours dit que pour soigner votre mal de gorge un thé, complété par du miel et du citron suffisait ? Mais ce remède légendaire est-il réellement efficace ? Trois médecins se sont intéressés à cette question sur la National Public Radio (NPR).

Premier constat : peu d'études ont été réalisées sur l'usage de thé, du miel et du citron. Selonle Docteur Maya Sardesai, professeur agrégée d'oto-rhino-laryngologie et de chirurgie à l'université de Washington, des études de haute qualité nécessitent l'utilisation de placebo en guise de comparaison. Il est compliqué dans ce cas d'y parvenir, puisque les gens seront capables de dire s'ils boivent bien du thé ou du miel.

Le thé est-il efficace ?

Le docteur Edward Damrose, chef de laryngologie à Stanfort Health Care, le reconnaît lui-même : "Lorsque j'ai des patients malades, je leur demande souvent de siroter un thé chaud". Mais il souligne tout de même qu'il n'est pas "sûr que ce soit le thé lui-même qui ait ces propriétés bénéfiques, ou si l'eau chaude traverse les mucosités, permettant aux patients de se sentir bien". Il explique également que pour lui tout liquide peut être susceptible de soulager les cordes vocales.

Publicité
Publicité

Mais le thé en lui-même pourrait également aider à soulager un pharynx gonflé. Des recherches ont montré que le thé vert a des propriétés anti-inflammatoires. Cela pourrait aider un patient à soulager son irritation de la gorge.

Pour le Dr Damrose, il est important de préciser que lorsque les gens boivent un liquide comme le thé, le fait de siroter et d'avaler empêche la toux irritante.Pour le docteur Jennifer Long et le docteur Sardesai, il faut cependant prendre un thé contenant peu de caféine... puisque la caféine peut être responsable de la production accrue d'acide dans la gorge, ce qui a pour effet d'irriter encore plus la gorge. Le débat n'est donc pas tranché.

Le citron divise

Du côté du miel, rien ne permet d'affirmer ou de démentir un effet bénéfique sur la gorge. En effet, le miel pourrait parfaitement être un agent naturel contre la toux même si rien ne permet de le confirmer. D'un autre côté aucun médecin ne suggère que le miel pourrait nuire à la gorge et à la santé en général.

Le bilan du citron est plus partagé. Pour le docteur Long, le citron étant acide, il peut provoquer des irritations dans la gorge si le patient en consomme trop.Mais le docteur Sardesai tient à préciser que "le citron contient de la vitamine C, et la vitamine C est considérée comme utile au début de certaines infections".

De son côté, pour le docteur Damrose il faut également ajouter que le citron possède des propriété antibactériennes qui pourraient aider à lutter contre les maux de gorge bactériens.

En bref, pas de miracle pour les adeptes des cures "thé, miel, citron", mais aucune catastrophe non plus.Bien qu'aucune étude ne démontre l'efficacité de ce mélange, il semble que pris à part ils aient tous des bienfaits pour la gorge et le mélange de trois ne semble aucunement déconseillé pour les personnes souffrant de maux de gorge.

Cependant les médecins recommandent surtout le repos, les inhalations de vapeurs et de se taire (pour les pertes de voix). Ainsi les symptômes devraient disparaître dans les deux semaines et si ce n'est pas le cas, pensez à consulter un médecin.

Comprendre comment fonctionne un mal de gorge

Pour rappel, la gorge est divisée en deux : le pharynx etle larynx. Les deux parties peuvent être infectées ensemble ou séparément.En effet, nous utilisons notre pharynx pour avaler la nourriture ou du liquide. Les infections bactériennes ou virales peuvent faire gonfler le pharynx et entraîner un mal de gorge.

Le larynx, de son côté, contientles cordes vocales. Il est donc essentiel à la parole. C'est pourquoi, quand les infections virales compliquent la vibration des cordes vocales, elles provoquent la perte de la voix.

Pour le docteur Jennifer Long, professeur adjoint de chirurgie cervico-faciale à l'école de médecine David Geffen de l'UCLA "nous avons beaucoup de théories, mais pas de réponse définitive" sur le mécanisme provoquant la perte de la voix. Une théorie suggère que les globules blancs prennent d'assaut les cordes vocales, les faisant gonfler et empêchant la vibration. Une aussi piste accuseles virus, qui endommageraient la surface des cordes vocales, rendant ainsi les vibrations difficiles.

Publié par Manon Anger, journaliste santé le Lundi 26 Février 2018 : 14h27
PUB
PUB