Et si vous mangiez du pain de seigle ?

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Mardi 27 Octobre 2015 : 21h53
Mis à jour le Mercredi 28 Octobre 2015 : 09h28

La saison des huîtres et autres fruits de mer est arrivée et il est de tradition de les accompagner de pain de seigle.

Mais vous devriez en manger plus souvent.

PUB

Pourquoi ?

Pour de nombreuses raisons.

Il est plus économique car il se conserve frais beaucoup plus longtemps que le pain blanc qui sèche très vite et finit souvent à la poubelle. Donc, pas de gaspillage.

Il est beaucoup plus riche en sels minéraux et en vitamines du groupe B que la plupart des autres pains. Parce que la farine qui le constitue en grande partie (on y mêle toujours de la farine de blé) est moulue avec les enveloppes des grains de seigle. Or, c’est là que se trouvent la majorité de ces nutriments.

PUB
PUB

Pour la même raison, le pain de seigle est particulièrement bien fourni en fibres, et c’est très bon pour votre précieux transit. Ca pourrait vous éviter les pruneaux quand il renâcle. Mais ces fibres sont aussi efficaces pour lutter contre un cholestérol qui ne reste pas tranquille.

Le seigle contient des phytooestrogènes qui pourraient avoir un effet préventif sur certains cancers, sein et colon en particulier.

Le pain de seigle, plus compact, favorise la satiété : si vous en mangez une tranche au début du repas, vous mangerez moins ensuite. Et ça, c’est bon pour votre ligne.

Attention quand vous en achetez : ne confondez pas le pain de seigle qui soit être fabriqué avec 65% minimum de farine de seigle et le pain AU seigle qui en contient beaucoup moins, seulement de 10 à 35%.

Paule

Hanf V, Gonder U. Nutrition and primary prevention of breast cancer: foods, nutrients and breast cancer risk. Eur J Obstet Gynecol Reprod Biol 2005 December 1;123(2):139-49.

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Mardi 27 Octobre 2015 : 21h53
Mis à jour le Mercredi 28 Octobre 2015 : 09h28
PUB
PUB

Contenus sponsorisés