Ramadan : comment préserver son équilibre alimentaire et son énergie ?

© Istock

Cette année, le Ramadan se déroule en plein été où les journées sont longues et les nuits écourtées. D’où 15 heures de jeûne en moyenne. Ce qui laisse peu de temps pour se réhydrater, s’alimenter, et dormir suffisamment. Comment s’organiser pour ne pas mettre son équilibre alimentaire en péril et garder suffisamment d’énergie ?

PUB

L’eau : essentielle et unique

L’eau est la seule boisson à absorber pendant tout ce mois du Ramadan. On a normalement besoin de 2 à 2,5 litres d’eau par jour, la moitié étant apportée par les aliments au cours de la journée. Mais comme ceux-ci sont ingérés dans un laps de temps très réduit, cette théorie vole un peu en éclats. Même si la soupe traditionnelle du repas de rupture du jeûne apporte pas mal d’eau.

Jusqu'à trois litres d'eau

S’il fait très chaud, le besoin en eau peut alors facilement dépasser les 3 litres. C’est avant tout de l’eau pure qu’il faut boire. Le thé et le café sont à manier avec précaution car la caféine et la théine sont diurétiques, et ce n’est pas le moment d’accentuer l’élimination de l’eau. Mieux vaut opter alors pour des boissons déthéinées et décaféinées.

PUB
PUB

Attention aux sodas

Les sodas et autres boissons sucrées, surtout gazeuses, sont vraiment à fuir non seulement parce qu’ils ne désaltèrent pas vraiment, mais aussi et surtout parce que leur sucre coupe l'appétit, donc déséquilibre l’alimentation, et aussi parce que leurs bulles perturbent le système digestif.

L’eau : tout au long de la soirée

Au moment de la rupture quotidienne du jeûne, on est évidemment déshydraté et très fatigué. Un ou deux grands verres d’eau sont alors les bienvenus. Mais il ne faut surtout pas que cette eau, même s’il fait très chaud, soit glacée, car elle va traumatiser l’estomac qui est vide.

Petites quantités

Ensuite, il faut boire de très nombreuses petites quantités pour laisser le temps à l’organisme de bien l’absorber. En effet, trop d’eau avalée d’un coup risque de bousculer le processus hormonal qui gère l’équilibre hydrique de l’organisme avec pour conséquence une envie pressante.

Même si la sensation de soif a disparu, il faut boire jusqu’au moment de s’endormir. Et pour cela avoir, par précaution, une bouteille d’eau près de son lit, à portée de main.

Publié le 01 Juillet 2013 | Mis à jour le 08 Juillet 2013
Auteur(s) : Paule Neyrat, Diététicienne
La rédaction vous recommande sur Amazon :