Qu'est-ce que le rhumatisme psoriasique dont souffre Kim Kardashian ?

Kim Kardashian ne cache rien de ses soucis de santé dans sa télé-réalité familiale "L'Incroyable famille Kardashian". Elle a révélé dans l'émission qu'elle souffrait de rhumatisme psoriasique. Mais en quoi consiste cette maladie ?
© abacapress

Fatigue chronique, nausées, mains gonflées... Kim Kardashian multiplie les symptômes inquiétants. Ses soucis de santé ont été au cœur du dernier épisode de la télé-réalité couvrant les aventures de sa tribu. La maman de North (6 ans), Saint (3 ans), Chicago (19 mois) et Psalm (4 mois) a subi plusieurs examens devant les caméras de "L'Incroyable famille Kardashian".

Des soupçons de lupus

Après une prise de sang pouvant laisser penser qu'elle souffrait d'un lupus, une échographie de ses mains a été réalisée. La procédure a révélé qu'elle n'était pas atteinte de cette maladie chronique auto-immune qui s’attaque aux cellules de l'organisme.

La star américaine a, en réalité, un rhumatisme psoriasique. "Je suis si soulagée" a-t-elle confié en apprenant le diagnostic. Cette maladie est, en effet, moins grave qu'un lupus. Elle a ajouté ensuite "la douleur va et vient de temps en temps, mais je peux la gérer et cela ne va pas m'arrêter".

Qu'est-ce que le rhumatisme psoriasique ?

Le rhumatisme psoriasique est - comme son nom l'indique - une maladie articulaire inflammatoire chronique associée à un psoriasis. Le système immunitaire des personnes atteintes attaque à la fois la peau et les articulations. Près de 90 000 Français en souffre.

Il s'agit le plus souvent d'une complication de la maladie inflammatoire de la peau. En effet, environ 15% des patients qui souffrent - comme Kim Kardashian - de psoriasis, développent un rhumatisme psoriasique.

Les atteintes articulaires et cutanées se déclarent rarement en même temps. Le psoriasis apparaît avant l'inflammation articulaire dans la majorité des cas. L'ordre des symptômes est inversé pour seulement 10% des malades. Par ailleurs, les lésions cutanées peuvent être discrètes et se développer uniquement au niveau du cuir chevelu ou du sillon fessier.

Les symptômes du rhumatisme psoriasique

Les patients atteints de rhumatisme psoriasique peuvent souffrir :

  • d'un gonflement au niveau des articulations, surtout des doigts et des orteils ;
  • d'une inflammation asymétrique. C'est-à-dire que les deux côtés du corps ne sont pas touchés uniformément ;
  • de raideurs matinales ;
  • des épisodes de fatigue, d'anémie et de troubles de l’humeur sont également possibles ;
  • la peau est tendue et sa couleur variant de rougeâtre à bleuâtre ;
  • la zone touchée est douloureuse lors d'une pression, mais la souffrance est moins vive que dans le cas d'une polyarthrite rhumatoïde (PR).

Dans 8 cas sur 10, les patients atteints de cette maladie ont moins de cinq articulations des membres supérieurs et inférieurs (doigts, poignets, genoux, orteils, cheville...) touchées. La colonne vertébrale peut aussi être touchée dans 20% des cas. Son inflammation provoque des douleurs dorsales ou cervicales nocturnes ou une raideur de la région lombaire le matin.

Un diagnostic difficile

Le rhumatisme psoriasique impliquant des troubles à la fois inflammatoire et cutanées, les médecins peuvent avoir des difficultés à poser le diagnostic. Généralement, les premiers symptômes se manifestent entre 30 et 50 ans. De plus, la maladie peut aussi se déclarer chez des personnes sans psoriasis. Toutefois, il s'agit généralement d'une maladie présente au sein de leur famille.

Le rhumatisme psoriasique ne se guérit pas. Toutefois, la prise d’anti-inflammatoires non-stéroïdiens ou encore des injections de corticostéroïdes peuvent limiter les souffrances et éviter les dommages aux articulations.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.