Quel est vraiment le « vrai » régime anticancer ?

Publié par Dr Philippe Presles le Vendredi 03 Juin 2011 : 12h15
Mis à jour le Lundi 06 Juin 2011 : 09h52
© Fotolia

On a de quoi être perdu quand plusieurs personnalités se contredisent à propos de la prévention contre le cancer, surtout quand l’une d’entre elle a publié récemment un livre titré « le vrai régime anticancer ». Les experts de l’Agence nationale de sécurité sanitaire des aliments (Anses) viennent de publier leur propre analyse. Va-t-on enfin y voir clair ?

PUB

Le temps des pionniers

Quand nous avions publié « Prévenir » en 2006, nous affirmions avec le Dr Catherine Solano que notre analyse de 1000 études scientifiques nous amenait à conclure qu’il était possible de prévenir efficacement les cancers - mais aussi les infarctus et la maladie d’Alzheimer - grâce à un régime riche et varié en fruits et légumes, pauvre en viande rouge et un mode de vie sain, avec très peu d’alcool (1 à 6 verres par semaine) et beaucoup d’activité physique. L’année suivante en 2007, David Servan-Schreiber arrivait aux mêmes conclusions pour le cancer, en conseillant de plus de limiter l’usage du sucre raffiné sous toutes ses formes.

Le temps des confirmations

Fin 2007 le WCRF (World Cancer Research Fund) publiait un rapport impressionnant après avoir évalué 7000 études internationales. Ses recommandations allaient encore dans le même sens :

PUB
PUB

1. Soyez aussi mince que possible tout en évitant l’insuffisance pondérale.

2. Pratiquez une activité physique au moins trente minutes par jour.

3. Évitez les boissons sucrées. Limitez la consommation d’aliments à forte densité calorique (en particulier les produits à teneur élevée en sucres ajoutés, ou faibles en fibre, ou riches en matières grasses).

4. Augmentez et variez la consommation de légumes, fruits, céréales complètes et légumes secs.

5. Limitez la consommation de viande rouge (comme le bœuf, le porc ou l’agneau) et évitez la charcuterie.

6. En cas de consommation d’alcool, se limiter à une boisson par jour pour les femmes et à deux pour les hommes.

7. Limitez la consommation d’aliments salés et de produits contenant du sel ajouté (sodium).

8. Ne prenez pas de compléments alimentaires pour vous protéger du cancer.

En mai 2011, l’Agence nationale de sécurité sanitaire des aliments (Anses) arrive pour l’essentiel aux mêmes conclusions, sans exclure le sucre.

L’Anses retient ainsi 5 facteurs nutritionnels à risque de cancer :

- Les boissons alcoolisées (cancers de la bouche, pharynx, larynx, œsophage, côlon-rectum, sein).

- Le surpoids et l’obésité (cancers de l’œsophage, endomètre, rein, côlon-rectum, pancréas, sein).

- Les viandes rouges et charcuteries (cancer colorectal).

- Le sel et les aliments salés (cancer de l’estomac).

- Les compléments alimentaires à base de bêtacarotène (cancer du poumon chez les fumeurs).

L’Anses retient enfin 3 facteurs contribuant à diminuer le risque de cancer :

- L’activité physique (cancer du côlon).

- Les fruits et les légumes (cancers de la bouche, pharynx, larynx, œsophage, estomac, poumon).

- L’allaitement (cancer du sein).

Publié par Dr Philippe Presles le Vendredi 03 Juin 2011 : 12h15
Mis à jour le Lundi 06 Juin 2011 : 09h52
PUB
PUB

Contenus sponsorisés