Peut-on continuer à manger des produits laitiers ?
Sommaire

e-sante : Quels sont les inconvénients des produits laitiers ?

Dr Jean-Michel Lecerf : Comme pour tous les aliments, le premier inconvénient est l'excès. En consommer trop, comme pas assez, n'est pas bénéfique à l'organisme. Pourquoi ? Premièrement, chaque aliment possède ses propres propriétés, qui, si elles s'expriment trop peuvent devenir néfastes. Deuxièmement, cet excès se fait au détriment d'une autre catégorie d'aliments. Or l'alimentation saine est variée et équilibrée entre les différentes catégories alimentaires. De plus, certains produits laitiers en excès apportent trop de graisses, de sel ou de sucre. L'autre inconvénient est de l'ordre de la sensibilité, comme par exemple pour les personnes intolérantes au lactose. Mais dans ce cas précis, on contourne facilement le problème en privilégiant certains produits laitiers comme les yaourts qui sont bien tolérés chez ces personnes. Citons également le cas peu fréquent des sujets allergiques aux protéines de lait, pour lesquels tous les produits laitiers sont alors contre-indiqués.

e-sante : Quels sont les bénéfices en général et plus particulièrement vis-à-vis du poids et des cancers ?

Dr Jean-Michel Lecerf : On connaît leur rôle dans les apports en calcium (Ceci étant, on peut manger du calcium sans avoir recours au lait, mais c'est plus difficile.) et les bénéfices osseux chez les jeunes, notamment les adolescentes, et chez les personnes âgées en association avec de la vitamine D. Les autres bénéfices sont un peu plus nouveaux et seront décrits lors des 8e Entretiens de nutrition (8 et 9 juin 2006).Probiotiques Commençons par ceux liés au caractère probiotique des laits fermentés (yaourts), qui confère des propriétés intéressantes sur l'immunité. Certes, elles ont été un peu exagérées par certaines marques, mais elles sont bien documentées. Peptides actifs D'autres propriétés sont liées à des protéines spéciales du lait, appelées peptides actifs ou peptides fonctionnels, qui sont susceptibles d'exercer des effets très particuliers sur des systèmes de régulation humoraux, cérébraux, cardiovasculaires ou autres. Régulation du poids Citons aussi des effets propres et nouveaux du calcium, notamment sur la régulation du poids (plutôt dans le sens de la baisse), via des modifications hormonales complexes.Cancer Et enfin, la dernière nouveauté, c'est le rôle du calcium dans la cancérogenèse, colique notamment. Le calcium exerce un effet protecteur bien établi vis-à-vis du cancer du côlon, qui passe par une modification du métabolisme des acides biliaires intestinaux. Sans idéaliser les produits laitiers, voilà toute une série de propriétés qui en font des aliments qui ont leur place. Ils occupent une place normale, en contribuant à la couverture des besoins nutritionnels physiologiques. Mais encore une fois, attention aux excès ! Pas plus de 2 à 3 portions par jour et pas plus d'une portion quotidienne de fromage. * Le Dr Jean-Michel Lecerf est spécialiste en endocrinologie et maladies métaboliques, chef du service de nutrition de l'Institut Pasteur de Lille, consultant au CHRU de Lille, professeur associé à l'Université des sciences et technologies de Lille. Il est également l'auteur d'une dizaine de livres, dont le plus récent en co-auteur avec Bernadette Ragot : " Mieux nourrir mon enfant - concilier plaisir, éducation et santé ", les éditions de l'Atelier.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :