D’où vient l’élevage du lapin ?

Publié le 03 Novembre 2014 | Mis à jour le 04 Novembre 2014
Auteur(s) : Paule Neyrat, Diététicienne

L’élevage du lapin n’est pas récent.

Ce sont les Romains qui l’ont inventé et au Moyen-Âge, des moines, horriblement gourmands, qui l’ont développé. 

PUB

Le lapin est un animal très prolifique. Une lapine est fécondable dès qu’elle a 5 mois et, 31 jours plus tard, elle donne naissance à plusieurs petits : de 2 à 12.

D’autre part, le mâle déborde d’énergie et peut faire plusieurs saillies par jour.

Donc les lapins se multiplient très vite et ils boulottent tout ce qu’ils trouvent, détruisant ainsi les cultures et creusant des terriers partout. C’est pourquoi les Romains imaginèrent de les enfermer dans de vastes enclos.

PUB
PUB

Et ils donnèrent au lapin son nom de cuniculus qui en latin signifie « coin, trou ». C’est pourquoi l’élevage du lapin se nomme toujours « cuniculture ».

Au Moyen Âge, l’élevage du lapin s’est développé à cause de l’abominable gourmandise des moines. Ils eurent l’horrible idée, pour détourner l’interdiction de la viande pendant le Carême, de manger les laurice s, c’est-à-dire les fœtus de lapin, en prenant pour prétexte que ces malheureuses bêtes provenaient d’un milieu aquatique puisqu’ils baignaient dans le liquide amniotique de leur mère.

Pour que la production soit suffisante, les lapins étaient enfermés dans des cages et ainsi élevés.

C’est comme ça que l’élevage du lapin s’est développé partout dans les couvents, puis dans les fermes. Facile à nourrir avec de l’herbe et des épluchures de légumes, le lapin dit « de clapier » ou « de chou » était un fournisseur de viande pas chère et qui sautait facilement dans les casseroles.

Paule

Mots-clés : Lapin, Elevage du lapin
Soumis par Paule Neyrat le
PUB
PUB

Contenus sponsorisés