Noël, Jour de l’an : ces 5 types de mangeur durant les repas de fête

A l’heure où les fêtes de Noël et du Jour de l’an se préparent, deux scientifiques australiens se sont penchés sur les différents types de mangeurs, notamment à l’occasion des périodes de fêtes où les excès sont de mise.
Noel, Jour de l’an : ces 5 types de mangeur durant les repas de fete

Si les fêtes de fin d’année sont synonymes de rassemblement et de partage, elles sont également propices à la prise de poids. En effet, à l’occasion des repas de Noël et du Jour de l’an, différents mets gourmands sont mis à disposition sur les tables : riches en graisses et souvent très caloriques, les gourmandises de fête sont pourtant difficiles à refuser ! Toutefois, si certains savent se limiter dans les quantités, pour ne pas subir les conséquences de ces réunions festives, d’autres ont tendance à abuser des bonnes choses. Voilà une question sur laquelle deux scientifiques australiens se sont particulièrement penchés. 

Repas de fêtes : les différentes personnalités alimentaires observées

Georgie Russell, de l’Institut de l’activité physique et de la nutrition de l’université australienne de Deakin et Alan Russell, professeur à l’université Flinders, en Australie, se sont intéressés aux différentes personnalités alimentaires. Egalement appelées "phénotypes alimentaires", les personnalités alimentaires observées "font référence aux schémas habituels de comportements et de pensées alimentaires qui résultent d'interactions entre notre constitution génétique, nos caractéristiques individuelles et l’environnement", ont indiqué les experts australiens, au média spécialisé The conversation.

La personnalité alimentaire influence véritablement différents facteurs comme la vitesse à laquelle le plat est mangé, le type d’aliments consommés (à savoir s’ils sont sains ou plutôt malsains), la quantité mangée selon des situations précises et dans certains contextes, "et, surtout, pourquoi nous mangeons trop", selon les spécialistes, qui n’ont pas manqué d’ajouter que "les personnalités alimentaires sont apparentes même chez les nourrissons et continuent d'évoluer et de changer au cours de notre vie. Ils informent également sur la manière dont nous sélectionnons des stratégies de perte de poids spécifiques".

Personnalité alimentaire : la connaître pour mieux gérer les excès

Plusieurs critères ont été mis en lumière afin de déterminer la personnalité alimentaire de chacun, comme notamment la réaction face aux incitations à se resservir ou bien à la suralimentation, les critères qui déterminent à quel point certains aliments ou boissons seront désirables à nos yeux, le fait d’être capable ou non d’attendre que la faim revienne avant de recommencer à manger… 

Savoir quel type de mangeur nous sommes, c’est se donner la chance de trouver "des stratégies d’adaptation aux traits de personnalité alimentaire particuliers qui pourraient vous aider à gérer ou à éviter les excès", selon les spécialistes, qui se sont appuyés sur deux études parues récemment.

Dans le diaporama ci-après, retrouvez les 5 types de mangeurs durant les fêtes. 

Le mangeur excessif

1/5
Noël, Jour de l’an : ces 5 types de mangeur durant les repas de fête

Vous n’avez pas réellement faim mais vous mangez quand même ? Vous faites sûrement partie des mangeurs excessifs ! Pour les spécialistes "améliorer la prise de conscience de la faim par rapport aux autres déclencheurs lorsque vous vous sentez rassasié et développer des compétences pour répondre à ces signaux avant de décider de manger pourrait vous aider". 

Le mangeur impulsif

2/5
Noël, Jour de l’an : ces 5 types de mangeur durant les repas de fête

Vous vous sentez fortement "attiré" par la nourriture et vous avez du mal à résister à vos envies soudaines ? Vous êtes peut-être un mangeur impulsif ! "Il peut être efficace de reconnaître l’attrait des signaux alimentaires et de pratiquer des stratégies d’évitement, de distraction ou de résistance", conseillent les deux scientifiques australiens. 

Le mangeur émotionnel

3/5
Noël, Jour de l’an : ces 5 types de mangeur durant les repas de fête

Vous vous reconnaissez dans le schéma du mangeur émotionnel, qui mange lorsqu’une émotion se fait trop forte ? C’est peut-être parce qu’il s’agit tout simplement de votre personnalité alimentaire. "Les personnes qui reconnaissent qu'elles mangent pour des raisons émotionnelles peuvent essayer d'autres stratégies telles que la pleine conscience, la marche ou l'écoute de musique pour surmonter leurs sentiments", recommandent les experts en la matière. 

Le "nettoyeur d'assiettes"

4/5
Noël, Jour de l’an : ces 5 types de mangeur durant les repas de fête

Vous ne pouvez vous empêcher de grappiller dans les assiettes des autres, de finir les restes ? Pour les scientifiques, "s'il est difficile de résister à la nourriture une fois qu'elle est dans votre assiette, choisir des portions plus petites pourrait aider, tout en développant la conscience des signaux de satiété, ou en sélectionnant des aliments mais en en conservant pour plus tard dans un endroit séparé. Certains jeunes enfants le font naturellement, en répandant des chocolats ou des friandises pendant des jours ou des semaines".

Voir la suite du diaporama

Le mangeur rapide

5/5
Noël, Jour de l’an : ces 5 types de mangeur durant les repas de fête

Vous mangez rapidement et avez donc l’habitude de manger un peu trop ? Les spécialistes conseillent justement de maintenir une certaine vigilance quant à votre vitesse de consommation. "Essayez de ralentir en intercalant le repas avec d’autres choses comme bavarder ou boire de l’eau", ont-ils précisé dans le média spécialisé The conversation.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : https://theconversation.com/your-tendency-to-overindulge-these-holidays-could-relate-to-your-eating-personality-which-type-are-you-196295
https://papers.ssrn.com/sol3/papers.cfm?abstract_id=4267530
https://jamanetwork.com/journals/jamanetworkopen/fullarticle/2792381
Sur le même sujet