Nous aimons passer du temps avec nos animaux sans se soucier de rien. Toutefois, nos amis à poils ou à plumes nous transmettent parfois bien plus que leur affection. Ils peuvent, en effet, apporter dans nos foyers des parasites et des maladies.
© Istock

La toxocarose : fièvre, diahrrées, douleurs, fatigue...

Chiens, chats, oiseaux, rongeurs... les Français aiment les bêtes. Selon une étude FACCO/TNS SOFRES (2016), un foyer sur deux compte au moins un animal de compagnie. Mais attention, en plus de la joie et de l'affection, nos petits amis peuvent aussi faire entrer dans notre domicile plusieurs maladies. En effet, l'Organisation mondiale de la santé animale estime que 60% des maladies infectieuses humaines sont zoonotiques (c'est-à-dire des maladies transmissibles par les bêtes vertébrés).

Toxocarose : comment s'attrape-t-elle ?

La toxocarose est l'une d'elles. Cette maladie apparaît lorsque l’hôte a été contaminé par des œufs des vers ascaris. Ils sont généralement transmis à l'homme par contact avec les déjections et plus rarement le pelage des chats et des chiens "La toxocarose est fréquente puisque de 4 à 14% des Français sont ou ont été en contact avec le parasite", explique la spécialiste du laboratoire Boehringer Ingelheim.

Toxocarose : quels sont les symptômes chez l'homme ?

Si l'infection parasitaire a peu de conséquences chez les personnes en bonne santé, elle peut provoquer des troubles graves chez les jeunes enfants : douleur abdominale, diarrhée, fièvre, fatigue… Par ailleurs, les larves peuvent migrer jusqu’à des organes sensibles comme l’œil ou le cerveau. Il est alors possible que les malades présentent des troubles neurologiques ou oculaires.

Toxocarose : comment ne pas la contracter ?

Le guide de recommandations pour la prévention des zoonoses parasitaires publié par le laboratoire Boehringer Ingelheim recommande une vermifugation régulière des animaux. Tous les mois pour les chiots, les chatons ainsi que les animaux de plus de 6 mois si des enfants ou des personnes fragiles sont présents dans le foyer. Si les bêtes ne sont pas en contact avec des profils à risque. Par ailleurs, il est conseillé aussi de veiller à l'entretien des bacs à sable afin que les enfants ne jouent pas dans un environnement contaminé par un chien ou un chat. Il est aussi préférable de se laver les mains avant le repas, de laver les légumes à l'eau claire et cuire les aliments.