Leishmaniose : transmise du chien à l'homme

Publié le 10 Avril 2007 à 2h00 par Rédaction E-sante.fr
La leishmaniose est une maladie particulièrement répandue dans les pays pauvres. Mais endémique autour du bassin méditerranéen, elle touche aussi le sud de la France, où le risque de contamination s'amplifie avec le réchauffement climatique, l'augmentation de la population canine et la multiplication des déplacements. Comment prévenir la prolifération du parasite en question ?
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

La leishmaniose, une maladie transmise du chien vers l'homme

Transmise par le phlébotome, qui ressemble à un minuscule moustique, la leishmaniose est une maladie qui touche surtout le chien, mais aussi, par son intermédiaire, l'homme.

En effet, ce phlébotome s'attaque surtout au chien. Une fois ce dernier contaminé par une piqûre de phlébotome, il devient un réservoir à parasites qui, via les piqûres de moustiques, iront infester les autres chiens et les hommes.

Hélas, cette maladie est mortelle pour le chien à plus ou moins longue échéance.

Elle se traduit initialement par les symptômes suivants :

  • gonflement des ganglions,
  • dessèchement de la peau,
  • perte de poils,
  • ongles anormalement longs,
  • ulcères cutanés,
  • amaigrissement,
  • lésions oculaires,
  • problèmes rénaux...

Chez l'homme, c'est une maladie particulièrement grave qui peut prendre deux formes :

  • la leishmaniose cutanée, qui peut laisser des cicatrices ou détruire les muqueuses nasales et buccales,
  • la leishmaniose viscérale, mortelle en l'absence de traitement.

La leishmaniose sévit aussi en France

Selon l'organisation mondiale pour la santé (OMS), pour laquelle la leishmaniose est une préoccupation majeure au même titre que le sida, le paludisme et la tuberculose, 14 millions de personnes dans le monde sont atteintes par cette maladie. Les pays pauvres sont les plus touchés.

La maladie étant endémique autour du bassin méditerranéen, le sud de la France n'est pas épargné, et la leishmaniose est même en train de s'étendre sur le territoire.

En effet, avec le réchauffement climatique, l'importante population canine que compte la France, la forte mobilité campagne/ville et la fréquence accrue des transports, les moustiques porteurs du parasite prolifèrent.

Les deux foyers de leishmaniose, Languedoc Roussillon et Provence Alpes Côte d'Azur, autrefois bien distincts, ont aujourd'hui fusionné et forment maintenant un triangle Andorre-Nice-Lyon.

Prévenir les piqûres

Pour se protéger de la leishmaniose, la seule solution est d'empêcher les chiens de se faire piquer :

  • Faire rentrer son chien dès la tombée de la nuit.
  • Utiliser un insecticide durant la période d'activité des phlébotomes. L'OMS recommande l'emploi de colliers de chien imprégnés de deltaméthrine. Cet insecticide peut également être délivré par l'intermédiaire de pipettes.

Les propriétaires de chien doivent se renseigner auprès de leur vétérinaire.

C'est aussi une excellente occasion pour emmener son chien passer une petite visite afin de faire contrôler son état de santé et vérifier la validité de ses vaccinations...

Source : Dossier de presse Intervet, mars 2007.