Ces animaux qui nous font du bien

Publié le 20 Décembre 2016 à 16h51 par Véronique Ozanne, journaliste santé
Aujourd’hui, en France 1,5 millions de personnes, dont de nombreux enfants souffrant de maladies neuromusculaires, ont de grandes difficultés d’autonomie. Plus de 2 millions de personnes déclarent une atteinte visuelle. Pour beaucoup d’entre elles la vie pourrait changer grâce à un chien guide d’aveugle ou un animal de compagnie et d’assistance… Se débrouiller seuls, c’est ce à quoi ils aspirent en premier lieu. Un chien guide ou d’assistance peut leur permettre d’accéder à une indépendance et une qualité de vie remarquable, mais trop peu de personne handicapées par manque d’informations ou par crainte de ne pas avoir le profil ou les moyens financiers osent en faire la demande…
© Istock

Le chien guide d’aveugle, pour des déplacements faciles en toute sécurité

« En voyant un ami avec son chien guide d’aveugle qui parcourt toute la France et est en mobilité permanente pour son travail, j’ai été épaté... ça m’a fait envie », raconte Nathalie 35 ans. Baloo, croisé Labrador/Golden, non seulement réagit au quart de tour aux ordres de sa maîtresse (il connaît 50 mots et sait aller à droite et à gauche, tout droit, trouver à la demande les portes, les escaliers, les chaises libres, le guichet…), mais il sait aussi la guider sur les trajets habituels qu’il a mémorisé. Baloo, suivant les horaires, amène spontanément sa maîtresse à l’école des enfants, à la Poste ou au travail. Il anticipe les obstacles, devant, sur les côtés, mais aussi les trous et les obstacles en hauteur et fait se décaler sa maîtresse.

Sabrina, maman de 2 petits de 4 et 2 ans, se laisse guider en toute sécurité par Velcro, 5 ans. « Les trajets sont fluides, c’est moins de fatigue et de concentration ce qui me permet de m’occuper de mes enfants et de discuter avec eux sans stress. »

Un chien d’assistance adapté à chaque handicap moteur ou sensoriel

Kelly, 20 ans, a un handicap moteur et ne peut pas marcher sans un appui qui lui permet de garder son équilibre. Depuis un an, grâce à Bilbo qui lui a été remis par Handi’Chien, elle est enfin indépendante et va seule à la Fac. Bilbo l’aide à marcher mais est aussi capable de saisir et ramasser un objet sans l’abîmer (même une feuille de papier, une pièce de monnaie ou une bouteille d’eau), ouvrir et fermer un tiroir, une porte, aboyer sur commande, apporter le téléphone. Il sait, comme les chiens guides, bien se comporter en toutes circonstances puisqu’il est susceptible d’accompagner sa maîtresse partout où elle va : bancs d’université, magasins, théâtre, cinéma, concerts, grandes surfaces.

Bilbo a été formé pour assister le handicap de Kelly, mais chaque chien après une base d’apprentissage commune sera plus finement adapté à celui de son futur maître pendant le stage qu’ils feront ensemble avant le départ de leur vie commune. Ils peuvent ainsi assister une personne en fauteuil ou être destinés à un autre type de handicap.

Vieillir sans son seul compagnon

Les personnes âgées vieillissent parfois avec pour seul compagnon leur animal domestique. Malheureusement, la plupart des maisons de retraite n’acceptent pas les animaux. Un déchirement pour nos aînés dont, trop souvent, leur chien ou leur chat restent leur seul lien affectif lorsque la solitude du grand âge s’installe. À la souffrance de la séparation s’ajoute celle de l’angoisse de ne pas toujours savoir ce que deviennent leurs fidèles compagnons… Pourtant certains établissements intègrent un chien ou, le plus souvent, un chat qui aura un rôle collectif.

La possibilité de pouvoir câliner un animal de compagnie couché calmement contre soi dans son lit est un immense réconfort. Le chat ira d’une chambre à l’autre et évoluera dans les pièces communes au gré des affinités des uns et des autres. Le chien, lui, mobilise spontanément l’attention. Il n’a aucun à priori et va spontanément vers ceux qui le sollicitent.

Paulette, 85 ans rechigne à exécuter les mouvements que lui demande son kiné, mais quand il s’agit de brosser Sumo, elle mobilise toute sa force dans ses doigts pour tenir la brosse…

Georges, 90 ans, muré dans son silence, sourit quand on pose Spoon sur ses genoux…

Andrée se souvient du chien de son enfance et fait resurgir un passé occulté. C’est l’occasion d’échanger avec cette nouvelle pensionnaire à qui elle n’avait jamais parlé.

Pour les personnes handicapées, le chien est une motivation pour surmonter leurs difficultés. Des parcours avec les chiens, des soins à leur donner, des ordres à leur faire exécuter stimulent la mobilité, les sens, l’expression et la mémoire.

Guérir avec son chien

Les études ont montré que passer du temps avec les animaux peut réduire la douleur, l’anxiété, la dépression et la fatigue, chez les personnes qui souffrent de nombreuses pathologies et chez ceux qui sont en soins de longue durée. Les Etats-Unis et le Canada ont expérimenté avec succès la place de l’animal de compagnie dans le processus de guérison. L’expérience tentée par l’hôpital pour enfants de St Louis dans le Missouri qui dispose déjà de son propre programme de zoothérapie a été suivie par le Centre Hospitalier pour enfants de Cincinnati, dans l’Ohio, qui a récemment été classé troisième parmi la liste des meilleurs hôpitaux pour enfants par « U.S. News & World Report ». Leurs installations permettent aux enfants de voir et d’interagir avec leurs propres animaux, mais fournissent également un espace pour les deux chiens thérapeutiques de l’hôpital.

À Bruxelles, la première pierre d’un hôpital, la villa Samson où les patients et leurs animaux de compagnie pourront se retrouver vient d’être posée.

Familles d’Accueil, postulez !

Les Familles d’Accueil, trop peu nombreuses pour répondre aux besoins, ont pour mission pendant un an pour les chiens guides, et 16 mois pour ceux d’assistance, de transformer le chiot en un chien équilibré, parfaitement intégré à la société en le familiarisant avec la plus grande diversité possible de situations. Alors, si le cœur vous en dit, postulez !

Pour obtenir un chien, pour devenir famille d’accueil ou pour faire des dons déductibles d’impôts :

Pour les chiens guides : un numéro vert 0 800 147 852 et www.anmcga.chiensguides.fr

Pour Handi’Chiens : 01 45 86 58 88 et https://www.handichiens.org/

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : D'après un article du Magazine Côté Santé N°105, novembre-décembre 2016.