Grossesse : les migraines pourraient augmenter les complications

Les migraines qui sont assez handicapantes dans la vie quotidienne, pourraient aussi être vraiment problématiques pour les femmes enceintes. Une étude menée au Danemark révèle que ce mal chronique augmenterait les risques de complications pendant la grossesse.
© Istock

Les femmes enceintes souffrant de migraines doivent se montrer prudentes. Une étude scientifique danoise a découvert que ce mal de tête persistant pouvait augmenter les risques de complications pendant une grossesse.

Les chercheurs ont comparé les grossesses de 22 841 danoises ayant des migraines à celles de 228 324 femmes enceintes qui n'en avaient pas. L'analyse a révélé que les futures mamans migraineuses avaient plus de risques d'avoir de l'hypertension ou de faire une fausse-couche.

La migraine maternelle aurait aussi un impact sur la santé du nouveau-né. Les bébés auraient plus de risques de présenter un faible poids à la naissance. Les recherches ont aussi montré un danger accru de prématurité, de césarienne, d'un syndrome de détresse respiratoire ou même de convulsions.

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, les complications ne seraient pas liées aux traitements anti-migraineux. Les scientifiques assurent, en effet, qu'elles ne sont pas liées à la prise de médicaments - mais bien à la maladie elle-même - car ils n'ont pas relevé de complications plus importantes chez les femmes traitées.

" La migraine est une maladie invalidante, fréquente chez les femmes en âge de procréer. Les preuves accumulées montrent que la migraine au cours de la grossesse peut entraîner plusieurs conséquences négatives pour la mère et l'enfant. De plus, un traitement pourrait atténuer ces risques", a expliqué l'auteur principal de l'étude Nils Skajaa, épidémiologiste au sein du Département de Épidémiologie clinique de l'Hôpital universitaire d’Aarhus.

Comment soigner une migraine pendant la grossesse

Bien que cette étude semble indiquer que le traitement des migraines pendant une grossesse n'augmenterait pas plus les risques pour le bébé, certaines futures mamans peuvent préférer jouer la prudence et vouloir ainsi éviter les médicaments. Des remèdes naturelles peuvent alors leur venir en aide pour soulager leurs maux de tête.

Pour éviter les migraines, il est conseillé d'éviter les facteurs déclenchant le mal comme les lumières vives ou encore les situations de stress. Il est recommandé aussi d'avoir une alimentation équilibrée au quotidien. Pour cela, mangez en petite quantité. Privilégier les fruits et légumes, les légumineuses, les poissons, les viandes maigres et les épices riches en antioxydants. Évitez les aliments gras, les plats cuisinés, les aliments industriels, l’excès de sucre et bien sûr l’alcool.

Après le 4eme mois de grossesse, les futurs mamans peuvent se tourner vers certaines huiles essentielles. Toutefois, ces produits très concentrés sont à manipuler avec beaucoup de prudence pendant une grossesse et à proscrire au 1er trimestre. Il est donc important de s'adresser à un professionnel pour connaître la bonne posologie et vérifier qu'il n'y a pas de contre-indication avant d'opter pour cette solution. 

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.