Grossesse : quels sont les risques de l'hypertension ?

© Istock
Votre dernière visite prénatale a révélé une tension trop élevée ? Il y a un risque de pré-éclampsie : cette dernière est confirmée lorsque l'hypertension est associée à un seuil élevé de protéinurie durant la grossesse. Un suivi médical rapproché est alors nécessaire pour prévenir d'éventuelles complications. 
Publicité

Hypertension en fin de grossesse : un risque de pré-éclampsie

L'hypertension peut déjà être présente avant votre grossesse ou apparaître à n'importe quel trimestre de grossesse : on parle alors d'hypertension gravidique. Bien souvent, elle apparaît seulement au 3e trimestre. C'est là que les risques de pré-éclampsie sont les plus importants. Le médecin demande normalement une mesure de la protéinurie (taux de protéines dans les urines) pour confirmer son existence. Dans certains cas, la pré-éclampsie peut entraîner un retard de croissance fœtale ou un décollement placentaire. Ce dernier peut lui-même déclencher un accouchement prématuré, mais c'est loin d'être toujours le cas. Toutefois, la complication la plus redoutée de la pré-éclampsie reste la crise d'éclampsie.

Publicité
Publicité

Hypertension en fin de grossesse : de l'intérêt de prévenir la crise d'éclampsie

C'est surtout pour prévenir l'apparition de la crise d'éclampsie que votre tension et votre protéinurie sont mesurées durant votre grossesse. Au moindre signe suspect, l'équipe médicale peut ainsi prendre des mesures efficaces pour protéger votre santé et celle de votre bébé (ex. : mise au repos complet, traitement contre l'hypertension, déclenchement de l'accouchement un peu en avance). Grâce à ces précautions, les complications mortelles de l'éclampsie, pour la mère comme pour l'enfant, sont devenues beaucoup plus rares en France.

Publié par La Rédaction E-Santé le Jeudi 09 Août 2018 : 18h00
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :