Foie gras : ne le redoutez pas !

Impossible d’échapper au foie gras pendant la sacro-sainte période des Fêtes.

Vous redoutez d’en manger parce que c’est un produit très gras ? Vous culpabilisez pour cause de gavage et de souffrance animale ?

Voici pourquoi il est inutile de vous en priver, à condition de faire le bon choix

Publicité

Bon choix : canard élevé IGP du sud-ouest

20 500 tonnes environ de foie gras sont produites chaque année, dont 17 000 en France ; le reste venant de Hongrie et de Bulgarie. Pour cela, on élève et on gave environ 700 000 oies et 37 millions de canards dont 20 millions proviennent du Sud-Ouest. Ils ont une IGP (Indication géographique protégée), ce qui oblige leurs 2250 éleveurs à respecter des normes assez drastiques pour leur élevage.

A leur naissance, les petits palmipèdes sont placés dans des poussinières chauffées où ils ont largement la place de s’alimenter librement de miettes de maïs.

Ils grandissent ensuite dehors (mais on les rentre le soir) pendant plusieurs semaines, se nourrissant de céréales et de tout ce qu’ils trouvent dans les prés.

Ensuite, ils vivent dans des bâtiments chauffés pour se préparer au gavage où spontanément ils mangent de plus en plus car ils sont gloutons de nature. Le volume de leur jabot augmente, ce qui va faciliter le gavage, et leur foie commence à devenir gras.

Publicité
Publicité

Les canards du sud-ouest IGP sont nourris de maïs non OGM produit par les fermes elles-mêmes. Ils ne sont jamais entassés car dans les bâtiments, chaque canard a un espace de 3 à 5 m2. Ils ne reçoivent pas d’antibiotiques.

Le premier critère d’un bon choix est d’acheter un foie gras IGP du sud-ouest venant d’une des cinq régions : Chalosse, Gascogne, Gers, Landes, Périgord .

Bon choix : canard du sud-ouest gavé à la ferme

Quand les canards sont prêts à être gavés, soit ils sont achetés par de grandes entreprises qui ont des centres de gavage, soit ils sont gavés par l’éleveur lui-même dans sa ferme.

Le gavage se fait en plaçant un tube lisse, l’embuc, dans le jabot du canard et à y introduire une certaine quantité de maïs et d’eau, deux à trois fois par jour pendant 14 à 18 jours.

Dans les centres de gavage, les canards sont placés dans des petites cages, des épinettes, où ils ne peuvent bouger et se blessent facilement et où ils sont gavés quasi automatiquement. Cette pratique des cages est en train de disparaître car elle est interdite à partir du 1er janvier 2016., mais pas le gavage industriel.

Les éleveurs qui gavent eux-mêmes leurs canards dans leur ferme le font avec beaucoup plus de précautions et d’humanité, ne serait-ce que pour les préserver car ils s’y sont attachés, avoir des foies de bonne qualité et ainsi mieux les vendre.

Chaque canard est gavé individuellement selon la technique ancestrale du gavoir, son jabot est massé pour que le maïs (qui a été cuit dans de l’eau) descende bien, que la juste quantité lui soit administrée afin qu’ensuite il la digère sans problèmes.

Il ne souffre pas et il manifeste son contentement d’être rassasié en remuant son popotin.

Le second critère d’un bon choix est d’acheter, via Internet, votre foie gras directement dans une ferme du sud-ouest.

 
Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Lundi 30 Novembre 2015 : 11h42
Mis à jour le Lundi 30 Novembre 2015 : 11h42
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :