Dur, dur le retour de vacances ?

Pas la forme, pas le moral... Vous êtes partis en juillet ? Et si c'était le syndrome post-vacances ? Ne vous laissez pas abattre ! Cette légère déprime qui touche environ 35% des jeunes adultes à leur retour de vacances n'est que passagère... Quelques conseils simples vous permettront de mieux lui tordre le cou.
Sommaire

Quand le retour des vacances est déprimant

Vous avez chanté tout l'été… et vous voilà bien démuni une fois que sonne l'heure du retour des vacances. Et pour cause : les vacances, on en parle pendant des mois, on s'y prépare physiquement, psychologiquement, financièrement… et on a à peine le temps de poser ses valises que c'est déjà fini. Plus dure est alors la chute !

Selon une étude réalisée par des chercheurs espagnols, 35% des travailleurs entre 25 et 40 ans devraient ainsi faire face au "syndrome post-vacances", un sentiment général d'inconfort causé par le retour au travail.

Des symptômes physiques et psychologiques au retour de vacances

Le plus souvent, cette déprime se traduit par des symptômes physiques tels que la fatigue, le manque d'appétit, les difficultés à se concentrer, la somnolence, l'insomnie, un rythme cardiaque anormalement rapide ou encore des douleurs musculaires diverses.

Au niveau psychologique, l'ex-vacancier pourra se sentir irritable, anxieux, triste…

Un sentiment de vide et une attitude "j'en-foutiste" sont également des phénomènes courants mais heureusement passagers après le retour des vacances.

> Remportez un chèque cadeau de 500€ et offrez-vous un vélo électrique en participant au jeu concours de La Banque Postale

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : www.psychomedia.qc.ca