Encore et toujours trop salé !

Les Français mangent encore beaucoup tropsalé. À vous de juger, 95% des hommes et 82% des femmes consomment plus que la dose maximale admise pour préserver sa santé cardiovasculaire (fixée en Europe à 6 g de sel par jour).

Les Français consomment chaque jour 8,4 g !

En moyenne, les Français ingurgitent chaque jour 8,4 g de sel : 9,2 g pour les hommes et 7,6 g pour les femmes.

Pire, 67% des hommes et 36% des femmes ont des apports supérieurs à 8 g/jour.

La bonne nouvelle est que la quantité de sel a tout de même diminué un peu puisque nous sommes passés de 10 g/jour en 200 à 8,4 g/jour aujourd’hui.

Trop de sel à notre insu

Rappelons que la grande majorité du sel consommé n’est pas ajoutée volontairement mais consommée souvent à notre insu. Les ¾ du sel ingéré proviennent du pain et des biscottes (24%), de la charcuterie (12,5%) et des fromages (8%). La part du sel que nous ajoutons dans notre assiette ou lors de la préparation et cuisson des aliments, ne représente que 25% de notre consommation.

Nutrisanté

Ces données sont issues de l’étude Nutrisanté initiée en mai 2009 et programmée sur 5 ans. Originale, cette étude a pour objectif de recruter des internautes acceptant de répondre à des questionnaires en ligne sur leur alimentation, activité physique, poids et santé. A ce jour, un demi-million de « nutrinautes » se sont portés volontaires.

Moins de sel en pratique

Pour diminuer la note, les industriels doivent encore diminuer la quantité de sel dans leurs produits. En attendant, le consommateur peut réduire sa propre consommation en évitant les produits industriels et donc en cuisinant lui-même des aliments simples.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Etude Nutrisanté, Résultats préliminaires, novembre 2010.