Les efforts pour maigrir seront toujours récompensés !

© Istock

Certaines personnes, c'est vrai, ont une prédisposition génétique à être en surpoids, voire obèse. Ce n'est pas une raison pour laisser tomber la bataille pour un poids de santé…

Publicité

La génétique joue dans notre relation au poids

Cela fait longtemps que les spécialistes de l'obésité et du surpoids le disent : ces deux phénomènes ont des causes multiples, qui s'influencent les unes les autres, et que nous ne pouvons pas toutes maîtriser. Il est par exemple prouvé que nos gènes ont une influence bien réelle sur notre poids. Une étude de 2007 a ainsi montré que les porteurs d'un gène appelé FTO pèsent en moyenne trois kilos de plus, et ont un risque d'obésité multiplié par 1,67.

Publicité
Publicité

Gènes et surpoids : le combat n'est pas perdu

Cependant, avoir le gène augmente le risque, mais ne détermine pas complètement le poids. C'est la leçon d'une autre étude, publiée ce mois-ci dans le journal PLoS. Les chercheurs se sont penchés sur l'activité physique des personnes porteuses du gène, et ont découvert que bouger,faire du sport, permet de diminuer le risque apporté par le gène de 27%. Conclusion : même si la génétique n'est pas de votre côté, vous avez les moyens de lutter contre le surpoids et l'obésité… et toutes les maladies qui les accompagnent.

 
Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Mardi 08 Novembre 2011 : 17h34
Mis à jour le Lundi 14 Novembre 2011 : 14h15
Source : Kilpeläinen TO et al., Qi L, PLoS Med 8(11): e1001116. doi:10.1371/journal.pmed.1001116