Dents de laits cariées : faut-il les soigner ?

Publié le 26 Janvier 2019 à 9h02 par Laurène Levy, journaliste santé
Les dents de laits doivent-elles être aussi bien soignées que les dents définitives, même si leur durée de vie est courte ? Comment réagir si vous observez une carie dans la bouche de votre jeune enfant ? Les réponses avec le docteur Patrick Rouas, odontologue pédiatrique.
© Adobe Stock

S’il est établi que les dents de lait doivent être brossées tous les jours au même titre que les dents définitives, qu’en est-il de la réaction à avoir si un enfant présente une carie sur une dent de lait ? "Il est souvent dit que les dents de lait ne sont pas aussi importantes que les dents définitives puisqu’elles ont une durée de vie courte, mais c’est totalement faux"  alerte le docteur Patrick Rouas, odontologue pédiatrique au Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Bordeaux. Dents de lait ou dents définitives, la réponse est donc la même : il faut consulter un dentiste en cas de carie !

Prothèses dentaires, opération et infection maxillo-faciale

Quel que soit l’âge de l’enfant, sa bouche peut abriter des bactéries cariogènes, c’est-à-dire qui favorisent la survenue de caries. "Et plus ces bactéries arrivent tôt dans la bouche des enfants, plus ils sont à risque de carie tout au long de leur vie. De même, les caries sur les dents de lait augmentent le risque de caries sur les dents définitives" détaille le spécialiste. Et si les caries se multiplient dans la bouche d’un enfant, celui-ci aura alors besoin de soins plus lourds, nécessitant une anesthésie générale"pour laquelle il faut souvent attendre un an dans les hôpitaux" met en garde le docteur Rouas. Pire, lors de l’opération, "quand on enlève des dents à partir de trois ans et demi il est parfois nécessaire de poser des prothèses fixes ou amovibles qui sont en réalité semblables à des petits dentiers" ajoute le spécialiste. Un arsenal impressionnant et contraignant pour de jeunes enfants.

Outre les risques de caries sur le long terme et d’opération, une carie qui n’est pas soignée et qui perdure risque d’être à l’origine d’une infection buccale. Les bouches enfantines ne font pas exception. "Le risque infectieux lié à un carie non soignée est celui d’une cellulite maxillo-faciale, une infection des tissus profonds de la face et du cou. Il s’agit d’une urgence médicale voire vitale », selon le docteur Rouas.

Allaitement, biberon au lit… gare aux mauvaises habitudes

Mais comment reconnaître une carie ? "Le premier stade des caries se manifeste par des lésions blanches sur les dents. Puis l’émail s’effondre et les lésions blanches se colorent alors" décrit l’odontologue pédiatrique. En plus de votre vigilance à l’égard des quenottes de votre enfant et d’une consultation annuelle chez le dentiste dès l’apparition des premières dents, bannissez les mauvaises habitudes qui favorisent les caries :

  • ne laissez pas votre bébé ou votre enfant s’endormir avec un biberon de lait ou d’eau au sirop ;
  • ne pratiquez pas d’allaitement à la demande, dès que l’enfant pleure car le lait contient du lactose, un sucre qui associé à certaines bactéries constitue un terrain idéal pour les caries ;
  • limitez les boissons sucrées (sodas, jus de fruits…), surtout si elles sont bues en continue pendant la journée.
Source : Conférence Les vrais / faux sur la santé bucco-dentaire pendant la grossesse et les premiers mois de l’enfant organisée par l’Association Dentaire Française, en présence du docteur Patrick Rouas, Maître de conférences à l’Université Bordeaux Ségalen, Praticien hospitalier en Odontologie pédiatrique au CHU de Bordeaux et Membre du Comité Exécutif de la Société Française d’Odontologie pédiatrique, 30 novembre 2018.