Cancer : méfiez-vous des remèdes à base de plantes

Les médecins mettent en garde les patients atteints d’un cancer. Certains compléments alimentaires et autres remèdes à base de plantes peuvent empêcher leur traitement de fonctionner.
© Istock

Face à un cancer, on veut mettre toutes ses chances de son côté. On est ainsi tenté de se tourner vers les compléments alimentaires et les remèdes naturels pour booster notre organisme. Toutefois, ce geste peut en réalité faire plus de mal que de bien.

Les professionnels de la santé ont profité de la 5e conférence internationale du cancer du sein avancé, organisée à Lisbonne, pour tirer la sonnette d’alarme. Ces traitements complémentaires à base de plantes peuvent interférer avec les soins contre le cancer comme les thérapies hormonales et la chimiothérapie.

Rémèdes à base de plante : il faut en parler

La professeure Maria João Cardoso, chirurgienne en chef au centre de cancérologie Champalimaud et enseignante à la faculté de médecine Nova de Lisbonne, a expliqué "Beaucoup de patients atteints de cancer ne disent pas à leur médecin qu'ils utilisent des thérapies complémentaires”. Pourtant, “Il est très important que les malades vérifient les contre-indications auprès de leur docteur avant d'essayer des traitements complémentaires, surtout s'il s'est propagé à la peau", prévient-elle. 

La spécialiste a précisé "Plusieurs de ces thérapies, notamment les produits à base de plantes et les crèmes topiques, peuvent avoir un impact négatif sur le traitement du cancer. De nombreux composés sont complexes et certains ingrédients peuvent retarder la guérison et nuire à l'efficacité des traitements systémiques en cours. Des études ont montré que certains produits peuvent réduire le processus de coagulation sanguine nécessaire à la cicatrisation d'une plaie. Si un patient présente une plaie saignante, ces composés peuvent avoir un impact important et défavorable sur la cicatrisation et le bon fonctionnement du pansement".


Cancer : les plantes qui perturbent le traitement

Lorsqu'on suit un traitement contre un cancer comme une chimithérapie, il faut se méfier entre autres des produits à base de :

  • chirette verte (Andrographis paniculata) ; 
  • grande camomille (Tanacetum parthenium) ;
  • ail (Allium sativum) ; 
  • gingembre (Zingiber officinalis) ; 
  • ginkgo (Ginkgo biloba) ;
  • ginseng (Panax ginseng) ; 
  • aubépine (Crataegus) ;
  • marronnier d'Inde (Aesculus hippocastanum) ;
  • curcuma (Curcuma longa).

Le docteur Maria João Cardoso a ensuite précisé "Ce n'est que quelques exemples. Le nombre de produits à base de plantes disponibles est énorme et la preuve de leur efficacité est nulle".

Le cas difficile des métastases 

Environ 5% des tumeurs font des métastases à la peau. Le cancer du sein est l’un des cancers qui est le plus susceptible de s’étendre à la peau. Cela concerne, en effet, 20% des cas. Les plaies provoquées par ces complications sont souvent source de gêne et de détresse pour les patients. En raison de ces difficultés, les crèmes à base de plantes sont devenues populaires, "même si elles réussissent à cicatriser ou freiner la plaie que dans 50% des cas".

La spécialiste estime "bien que la préoccupation première des médecins est de comprendre la biologie, l'étendue et les antécédents de la maladie de leurs patients, la malédiction des lésions visibles et défigurantes, la douleur, l'odeur et tous les impacts psychologiques sur les patients et leurs proches ne doivent pas être sous-estimés. Dans ces circonstances, il n’est pas surprenant que les patients et leurs soignants recherchent des traitements complémentaires ou alternatifs qui pourraient faire une différence. Mais, ils pourraient faire plus de mal que de bien".

Cancer : les thérapies alternatives efficaces 

Prendre en charge les angoisses et les difficultés psychologiques des patients dont le cancer s’est propagé à la peau est important. Si les soins à base de plantes peuvent être contre-indiqués, certaines pratiques n’ont aucune contre-indication et ont même un impact positif sur la qualité de vie du patient. Pour réduire le stress, elle préconise entre autres l'acupuncture, le reiki, la méditation en pleine conscience et le yoga.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.