Quelles stratégies complémentaires pour lutter contre le cancer du sein ?

Publié le 08 Février 2010 à 1h00 par Rédaction E-sante.fr
Si les traitements conventionnels du cancer du sein sont incontournables (chirurgie, chimiothérapie, radiothérapie, etc.), il est possible d'agir parallèlement pour maximiser ses chances de guérison et limiter les récidives. Ces mêmes consignes complémentaires peuvent être mises en pratique par toutes les femmes en prévention du cancer du sein. Quelles sont les stratégies complémentaires de lutte contre le cancer du sein ?
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Mon alimentation anticancer du sein

Les aliments protecteurs, à privilégier

- Les fruits et les légumes.

- Les aliments bio.

- Les phytoestrogènes (aliments à base de soja, graines de lin...).

- Les poissons, à l'exception des poissons fortement contaminés par des métaux lourds ou des pesticides (les gros poissons).

- Les céréales complètes (pain complet, riz complet...).

- Communs à tous les cancers : le thé vert, le curcuma, les choux, les alliacées (ail, oignon, ciboulette, échalote, poireau).

Les aliments qui augmentent le risque de cancer du sein, à limiter

- Les acides gras trans (contenus dans les aliments industriels sous la dénomination d'acides gras trans-hydrogénés ou partiellement hydrogénés).

- L'alcool (dès un seul verre l'alcool est cancérigène).

- Les viandes rouges, et plus particulièrement encore les viandes rouges grillées.

- Les glucides simples (sucre, sucreries, desserts sucrés...). Le sucre nourrit les tumeurs. Privilégiez les substituts naturels du sucre.

- Les farines raffinées.

- A noter qu'une alimentation trop calorique peut accélérer l'apparition d'un cancer du sein ou la récidive. Il est donc recommandé de limiter tout surpoids et de veiller à maintenir un poids de forme stable.

A noter également que, pris séparément et ponctuellement, chaque aliment ne provoque pas le cancer. C'est la synergie des aliments et la régularité de leur consommation qui peut augmenter le risque de cancer du sein.

Mes autres stratégies anticancer du sein

- L'activité physique (pratiquée régulièrement, l'activité physique est l'allié numéro 1 contre le cancer du sein).

- Supplémentation en vitamine D (après un dosage de la vitamine D dans le sang).

- En revanche, mieux vaut éviter tout autre complément alimentaire dont la preuve de l'efficacité n'a pas été apportée et qui peuvent aussi se révéler nocifs. Dans tous les cas, pas de complément alimentaire pendant le traitement conventionnel du cancer du sein.

- La cohérence neuro-émotionnelle, le Tai-chi, le yoga, la relaxation, etc., autant de méthodes qui améliorent la qualité de vie et peuvent aider à mieux gérer les effets secondaires des traitements.

- Le soutien psychothérapeutique.

- Les groupes de soutien, les Associations de patientes.

Enfin, en prévention du cancer du sein :

- Eviter les pilules contraceptives contenant des oestrogènes,

- Le traitement hormonal substitutif de la ménopause,

- Mener sa première grossesse à un âge jeune,

- Prolonger l'allaitement le plus longtemps possible.

Source : Bissonauth V et coll., Cancer Detect. Prev., 32 (1) : 52-64, 2008.