Le cancer chez la souris : traité par la thérapie génique

Pour la première fois, des cancers ont été traités par la thérapie génique par voie orale chez la souris. En empêchant le développement d'un cancer, une telle technique pourrait être utilisée chez l'homme pour prévenir des lésions précancéreuses des poumons, de l'oesophage, de la tête ou du cou.
Publicité

Dans de nombreux cancers, on sait que certains gènes sont altérés. L'objectif des chercheurs a donc été de vérifier si la correction de ce défaut par la thérapie génique pouvait réduire le risque de tumeur chez la souris.Le gène impliqué dans les cancers de l'oesophage, de l'estomac ou des poumons a été détérioré expérimentalement chez des souris, de telle sorte qu'elles soient susceptibles de développer la maladie. Elles ont ensuite été soumises pendant quatre semaines à un produit cancérigène. Au terme de cette première phase, seules certaines d'entre elles ont reçu une thérapie génique. Ainsi, toutes celles qui n'ont pas été traitées ont souffert de tumeurs, alors que seules 50% des souris ayant reçu le gène traitant ont développé cette pathologie. Ce résultat très encourageant est le premier d'une longue série d'études, car avant d'adapter cette thérapie génique à l'homme, il est nécessaire de développer des techniques différentes dans le but d'envoyer un gène traitant très précisément dans les diverses parties de l'organisme tels que les poumons, l'estomac, les reins.

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 05 Mars 2001 : 01h00
Source : Proc. Natl. Acad.Sci. USA, Vol. 2 (8), 2001.