Alimentation et viande : interdiction définitive des antibiotiques

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 23 Janvier 2006 : 01h00
Les quatre derniers antibiotiques qui restaient utilisés comme facteurs de croissance pour faire engraisser les animaux sont désormais interdits. Il s'agit de l'ultime étape du processus d'élimination des antibiotiques à des fins non thérapeutiques. Cette mesure fait partie de la lutte contre le développement des résistances aux antibiotiques, une menace sérieuse et de plus en plus grande pour la santé...
PUB

Antibiotiques et agents antibactériens

La découverte des antibiotiques a permis d'améliorer la santé de la population. Ce sont des agents utilisés pour détruire ou empêcher la croissance de micro-organismes bactériens. Ils font partie des agents ayant révolutionné le traitement des maladies infectieuses et entraîné une diminution considérable de la morbidité et de la mortalité. Mais les organismes provoquant des maladies possèdent une remarquable capacité d'adaptation, et notamment la faculté d'acquérir et de transmettre la résistance antimicrobienne, ce qui met en péril l'efficacité des antibiotiques. Cette propriété étant favorisée par leur utilisation excessive, il convient de diminuer leur usage afin de limiter l'émergence et la prolifération de nouveaux germes résistants. C'est ainsi que les campagnes de l'assurance maladie «Les antibiotiques : c'est pas automatique» ont été conçues pour sensibiliser le grand public aux risques d'une utilisation massive des antibiotiques.

PUB
PUB

Dans les élevages, interdiction de tous les antibiotiques à des fins non vétérinaires

Cette même stratégie a été développée chez les éleveurs. L'étape ultime vient d'être franchie avec l'interdiction des quatre derniers antibiotiques utilisés comme facteurs de croissance dans les aliments pour animaux. Ils n'étaient donc pas employés à des fins thérapeutiques, mais comme compléments alimentaires visant à faciliter l'engraissement du bétail. Quoi qu'il en soit, cette façon de faire contribuait également à l'émergence de souches bactériennes résistantes. Ajoutés en petites quantités dans les aliments pour animaux pendant des dizaines d'années pour améliorer leur croissance, il a finalement été décidé d'interdire progressivement leur commercialisation à cette fin productive. Les antibiotiques sont donc, dorénavant, uniquement réservés aux traitements des infections humaines ou animales. A noter que l'Union européenne avait déjà interdit d'incorporer des antibiotiques humains dans l'alimentation animale. Les 4 derniers antibiotiques interdits depuis le 1er janvier 2006 sont les suivants : monensine sodium, salinomycines-sodium, avilamycine et lavophospholipol.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 23 Janvier 2006 : 01h00
Source : Commission des communautés européennes, Bruxelles, 22 décembre 2005.
PUB
PUB
A lire aussi
Antibiotiques : seront-ils encore efficaces demain ?Publié le 30/06/2016 - 11h57

Les antibiotiques ont permis de faire reculer la mortalité liée aux maladies infectieuses bactériennes. Mais à force de les utiliser, de plus en plus de bactéries leur résistent. Moins forts, ils risquent d’avoir  plus de mal à nous soigner.

Consommons-nous trop d’antibiotiques ?Publié le 03/09/2015 - 12h52

« Les antibiotiques, c’est pas automatique ! » Ce slogan de santé publique a marqué les esprits. Pourtant, en 2015, les Français restent de très gros consommateurs d’antibiotiques, dont au moins la moitié est totalement inutile. L’analyse d’un pédiatre infectiologue, le Pr Robert...

Plus d'articles